Comme les bois de rose, il leur faut plusieurs années pour devenir énorme et robuste, la confiance à besoin de temps pour être bien ancrée!

Les dirigeants (patron\chef) sont à la recherche du #respect de leurs collègues et des gens qu’ils dirigent. La confiance est l'un des principaux moyens d’y parvenir.

Aujourd’hui la confiance difficile à trouver, pour aider donc, voici la confiance "CICLO". Le mot "CICLO" est composé de 5 mots :

C-Compétence

La capacité d'un dirigeant peut cultiver la confiance du peuple. Elle demande une expertise technique: formation au leadership, techniques de travail, ... Cette technique requiert aussi une technique de communication. Les personnes qui communiquent ont la confiance de leurs employés et des gens qu’ils dirigent.

Publicité
Publicité

Le dirigeant élu ou nommé n'est pas une simple marionnette mis en place, mais il doit avoir la capacité de faire son travail et de communiquer avec les autres. Il obtient alors le cœur de tout le monde une fois qu'il a acquis cette capacité.

I-Intégrité

La fidélité ou la justice se trouvent dans cette «intégrité». Personne n’apprécie ceux qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts (argent, statut, gloire, etc.). Cette justice et cette fidélité sont étroitement liées à la moralité. Les personnes droites et honnêtes, attirent facilement la confiance, c'est comme si le travailleur pouvait sentir ses pensées, de sorte qu’il puisse faire confiance à son patron.

C-Cohérence

La cohérence : un dirigeant doit être intègre et juste et être sûr de ce qu’il dit\fait. Le chef ne doit pas faire de favoritisme.

Publicité

Quand les gens voient cela, les gens ont la confiance du dirigeant ils n'ont plus d’arrière-pensée en ce qui concerne leur dirigeant parce que l'harmonie de ses paroles et de ses actes les ont atteint et ils lui font confiance.

L-Loyauté

Il y a ici un désir de protéger les collègues: c'est ce que veut dire « loyauté » ici. Le dirigeant ne doit pas nuire à la réputation de ses collègues ni de ses collaborateurs et vice versa, ses collègues ne vont pas diffamer leur chef. Le respect du système de services est la clé de ce principe : la confiance augmente rapidement lorsque les deux parties voient la reconnaissance mutuelle [VIDEO]. Et ce n'est pas une confiance aveugle qui va être menée à œuvrer dans le mal, ce serait une entre-aide comme un soldat qui tend la main ses camarades soldats pour les sauvés.

O-OUVERTURE

L'ouverture d'esprit du dirigeant : il doit être à l'écoute des collègues et des personnes qu'il dirige. Le dirigeant n'est pas le seul propriétaire de la vérité et la réponse à toutes sortes de problèmes, pas plus qu'il possède toutes les connaissances. Quand les employés et les gens voient que leurs dirigeants le prennent et écoutent ce qu'ils disent, leurs relations sont totalement différentes: ils leurs font confiance. Et même, les esprits critiques sont diminués et peuvent même disparaître, parce que ceux qui en ont l’intention sont déjà écouter. Plus de rumeurs ! #leadership #Entreprise