Publicité
Publicité

Voici une bonne nouvelle pour tous les amoureux de l'Histoire. Les #Archives départementales de la #Vendée, dirigées par M.Thierry Heckmann, ont mis en ligne plus de 13 300 documents portant tous sur la période des Guerres de Vendée, que ce soit au niveau national, sur les décisions et ordres du Comité de Salut Public, tribunal révolutionnaire, Comité de sûreté générale ou encore ministère de la justice. Au niveau départemental, les archives concernent principalement plusieurs lettres de chefs vendéens. Cette période a été la plus marquante de la région vendéenne et nourrit encore aujourd'hui de nombreux fantasmes et une grande littérature.

Yves Auvinet, le président du Conseil Départemental de la Vendée explique : "Ils étaient jusqu'alors conservés aux Archives nationales, à Paris.

Publicité

En numérisant ces éléments, nous les rendons accessibles à tous, et notamment aux Vendéens désireux de connaître leur Histoire". Le partenariat s'est donc fait naturellement entre les archives nationales et départementales. Pour se faire, il y a dû avoir un grand travaille de référencement et d'inventaire au préalable. Cette nouvelle numérisation porte désormais au nombre de 22500 le nombre d’images ayant trait au sujet des guerres de Vendée. La nouvelle numérisation représente tout de même plus de 4.5 mètres de rayon dans les archives.

Vendée : que s’est-il passé ?

Cette numérisation de ces nouvelles archives nous permettra peut-être de comprendre plus clairement comment s’est déroulé le procès de la Vendée durant la Révolution Française. De nombreux livres traitent déjà de la question.

Publicité

En 1793, la Convention a décidé ‘envoyer sur le département les colonnes infernales afin de le mettre à feu et à sang. Les Vendéens s’étaient en effet rebellés contre les idées nouvelles de la Révolution et avaient refusé d’aller se battre à la frontière pour cette république qui ne représentait rien pour eux. De plus, les Vendéens [VIDEO] souhaitaient le retour de leur « bons prêtres » c’est-à-dire les prêtres qui n’avaient juré sur la Constitution et s’étaient donc détaché de Rome.

Le souvenir des guerres de Vendée est encore vif dans la mémoire du pays où à chaque carrefour des calvaires ont été dressés. De plus, le Puy du Fou continue de faire vivre cette mémoire. Les guerres de Vendée ont fait plus de 170000 morts en pertes civils et des dizaines de milliers du côté des forces militaires vendéennes. Reynal Secher, historien, n’hésite pas à parler de génocide. #Guerre de Vendée