Publicité
Publicité

Ce lundi matin, Marlène Schiappa était l'invitée de BFMTV. Elle a notamment été interrogée sur l'acquittement récent d'un homme accusé de viol sur une mineure de 11 ans. Après avoir déclaré qu'en tant que membre du #Gouvernement, elle ne pouvait pas "commenter une décision de justice", la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes a annoncé que l'âge minimal du consentement sexuel allait prochainement être fixé "entre 13 et 15 ans". Cela signifie qu'en dessous de cet âge, aucun débat ne peut avoir lieu. L'enfant sera "d'office considéré comme violé ou agressé".

Mais l'âge exact auquel fixer cette limite fait débat. "Le Haut conseil à l'égalité préconise 13 ans, des parlementaires 15 ans", indique Marlène Schiappa, qui compte également étudier l'âge moyen européen et consulter les rapports sur la majorité dite "affective".

Publicité

La décision sera actée dans la prochaine loi contre les violences sexuelles actuellement en préparation.

De son côté, l'association féministe "Les Effronté-e-s" dénonce vivement l'acquittement de l'individu soupçonné de viol et demande que l'âge du consentement sexuel soit fixé à 15 ans. Dans un communiqué, le collectif évoque également le délai de prescription [VIDEO], qu'il souhaite voir passer de 20 à 30 ans. Le gouvernement a annoncé être en parfait accord sur cette question. #Emmanuel Macron