Publicité
Publicité

Les petits Français savent de moins en moins bien lire. [VIDEO] Fini le temps où l'on disait "Oui, mais ils apprennent bien d'autres choses !" On reconnaît les failles du système. On cherche à l'améliorer.

Il s'agit donc d'un échec du système éducatif. La faute à qui ? à quoi ? A la méthode globale ? Pas prouvé. Aux préjugés, sans doute. Aussi, la recherche en éducation va-t-elle se rapprocher des enseignants et les faire profiter de ses dernières découvertes ?

Aux immigrés ? Les établissements d'éducation prioritaire se situent souvent dans des zones à forte concentration d'enfants issus de l'immigration. Mais les études prouvent qu'à niveau socio-économique égal, les enfants bilingues réussissent mieux à l'école.

Publicité

A la dispersion, à la multiplication des activités ? Possible. Certaines activités d'ouverture sont supprimées au profit d'un recentrage sur les fondamentaux.

Blanquer [VIDEO] : quelles mesures de remédiation prévoit-il pour la lecture ?

Côté école : les classes de CP et CE1 seront dédoublées dans les zones sensibles. Ainsi, les enfants bénéficieront d'un meilleur encadrement et les enseignants pourront bénéficier de meilleures conditions pour mettre en place une pédagogie différenciée.

Côté élèves : il sera à nouveau possible de redoubler, selon Jean-Michel Blanquer [VIDEO]. Mais il ne sera plus question de retrouver des ados boutonneux au milieu de petits primaires comme quand j'étais jeune. Cela avait le double inconvénient d'effrayer (parfois avec raison) les enfants et d'humilier les retardataires.

Publicité

Les élèves en échec auront un accompagnement d'un trimestre pour éviter le redoublement, et s'ils en ont néanmoins besoin, ils bénéficieront d'une aide spécifique l'année suivante. En effet, à quoi servait le redoublement quand il n'était que la répétition d'une méthode ayant conduit à l'échec ?

Côté professeurs : La formation initiale et continue est renforcée. Les professeurs des écoles auront davantage d'heures de formation pour apprendre à enseigner la #Lecture. Surtout, ce que je remarque, c'est que le contrat de professionnalisation enseignant est introduit et que le rectorat suit davantage les candidats aux concours de professeur des écoles qu'avant mon expatriation. Aussi, les professeurs seront-ils eux-mêmes issus de milieux sociaux divers ; l'enseignement ne sera plus réservé aux privilégiés dont les parents peuvent payer les longues études jusqu'à la réussite du concours. Cela devrait réduire le fossé entre enseignants et certains élèves en difficulté, au profit de ces derniers.

A la traîne par rapport à ses camarades européens, la France, compte bien remonter des places par des mesures adaptées aux élèves, aux professeurs et aux écoles. #éducation nationale #Blanquer