L'athlète sud-africain Oscar Pistorius a été condamné à une peine maximale de cinq ans de prison mardi pour avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp l'an dernier. Le juge a livré son verdict plus de sept mois après que le procès du coureur olympique ait commencé dans une affaire qui a rivé en Afrique du Sud et qui a attiré une intense attention médiatique intense contre le double amputé, âgé de 27 ans, qui était déjà bien connu pour ses exploits sportifs.

Le mois dernier, le juge a ouvert l'affaire de Pistorius, connu sous le nom de « Blade Runner » pour sa course avec des prothèses de jambes, où il est coupable d'homicide volontaire après qu'il prenait sa petite amie, mannequin et diplômée en droit, Reeva Steenkamp, âgée de 29 ans, pour un intrus et lui a tiré dessus à travers une porte de salle de bains.

Publicité
Publicité

Pistorius a expliqué que le tir était accidentel c'est-à-dire que la culpabilité d'homicide selon l'accusé est involontaire. Finalement, il a été acquitté d'avoir assassiné sa petite amie. Le juge a dit que la gravité de l'affaire signifiait qu'une peine non privative de liberté ne serait pas appropriée, mais qu'un long procès peut montrer un manque de miséricorde. Il a affirmé plus tard qu'une éventuelle peine de trois ans est sans rapport avec les armes à feu est une mesure de suspension.

« Ce qui suit est ce que je considère un procès qui est juste et équitable à la fois pour la société et l'accusé », a souligné le juge. L'oncle de Pistorius a dit que la famille va soutenir la star de la piste lors de son séjour en prison.

« Nous acceptons le jugement. Oscar profitera de l'occasion pour rembourser la société », a dit l'oncle de Pistorius, suggérant qu'il n'y aurait pas appel de la défense.

Publicité

Un porte-parole des procureurs a confirmé que son bureau n'a pas décidé s'il allait interjeter l'appel de la sentence.

La famille de Reeva Steenkamp n'a pas encore fait de déclaration mais elle était dans la cour ce mardi pour entendre la sentence. Quant à l'avocat de Pistorius, il a déclaré que son client pourrait être libéré après 10 mois et qu'il purgera le reste de sa peine en résidence surveillée.

Certains Sud-Africains sentent que la peine de prison était trop légère. « Je pense que cela aurait dû être de 10 à 15 ans et la seule raison pour laquelle ça été moins est en raison de sa contribution à la société et son handicap », a expliqué une jeune journaliste de Johannesburg. « Je pense qu'il sera de retour dans une année ou deux pour cause de bonne conduite, ce qui est une injustice envers le système de justice », a ajouté la journaliste.

« Pistorius est un tueur, un meurtrier », s'est acclamé une vendeuse à Cape Town. « Il faut le punir fortement ou sinon il récidivera ». L'homicide en Afrique du Sud porte généralement une peine maximale de 15 ans et la justice avait appelé pour une durée minimale de 10 ans de prison.