Je suis une passionnée de sports en général et de courses automobiles en particulier. J'ai vu courir Raymond Sommer, le marquis de Portago, Moss, Gendebien... Et si mes moyens financiers ne me permettent plus de me déplacer sur les circuits, je suis les courses à la télévision. C'était le cas dimanche...

D'abord, j'ai été surprise que le départ ne soit pas avancé de 2 heures. On a la chance d'avoir désormais des prévisions météorologiques fiables et précises. Pourquoi n'en a-t-on pas tenu compte ?

Ensuite lorsque les voitures se sont élancées derrière la « savety-car » il est évident que c'était pour assécher la piste et la course à ce moment-là s'est déroulée dans des conditions acceptables.

Publicité
Publicité

Mais quand la pluie s'est remise à tomber entraînant la sortie de Sutil, les conditions se dégradaient à vue d'œil. Les 40 tours étaient passés donc le classement était acquis, pourquoi n'a-t-on pas arrêté la course ?

La dépanneuse a mis un temps fou pour intervenir ; on voyait un homme en jaune attendre quoi ? C'était juste avant que la Marussia ne s'encastre dans cet obstacle !

J'ai entendu lundi un commentaire qui m'a beaucoup choquée : un journaliste (?) s'est permis de dire que Jules Bianchi n'avait pas respecté les drapeaux jaunes agités ! Il tombait alors des trombes d'eau et... le commissaire de piste posté avant le virage agitait un drapeau vert ! Comprenne qui pourra.

Une affaire de gros sous ?

Il faut bien se dire que pour les organisateurs d'un grand prix de F1 les enjeux financiers sont énormes.

Publicité

En l'occurrence il s'agit de MOBILYTILAND filiale de HONDA.

La raison invoquée pour ne pas avancer l'heure du départ, ce qu'avait demandé la FIA, c'est l'impossibilité pour les spectateurs de s'organiser pour venir plus tôt, ce qui me paraît bien léger ! Lorsqu'on va suivre un grand prix de F1 on arrive toujours en avance. De plus les Japonais étaient préparés à l'arrivée du typhon Phanfon et donc, prévoyant comme ils sont, je pense que l'avancée de la course à 11 heures ou à 13 heures n'aurait pas posé trop de problèmes...

Je me demande si les droits télévisuels n'ont pas joué un rôle majeur dans cette décision.

Que faire ?

Voici ce que l'on peut suggérer à la FIA :

Obligation pour tous les organisateurs de grands prix de F1 d'équiper les circuits aux points stratégiques de grues à bras télescopique comme à Monaco : les voitures accidentées seraient alors évacuées en quelques secondes.

En attendant Jules Bianchi lutte pour sa vie, je pense très fort à lui et à sa famille n'oublions pas que « tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir » #Automobile