Fraîchement retraité du #Football professionnel après l'élimination de son club de New York en Major League Soccer, Thierry Henry n'en demeure pas moins un sujet qui a alimenté la chronique ces dernières heures. Il y a quelques jours, le journal « L'Equipe » avait lancé l'idée d'une ultime sélection en équipe de France pour l'ancien canonnier d'Arsenal lors de la rencontre amicale prévue le 26 mars prochain face au Brésil. Un clin d'œil qui part d'un bon sentiment mais qui suscite pléthore de réactions. Entre les partisans du « oui », toujours admiratifs d'une carrière et d'un palmarès plus que remplis, et les partisans du « non » qui rappellent sa présence lors de la débâcle de Knysna ou sa fameuse main qui avait qualifié les Bleus pour ce même Mondial 2010, les échanges sont rudes…

Manu Petit s'en mêle

Mais ce sont surtout les récentes déclarations d'Emmanuel Petit qui ont rajouté de l'huile sur le feu.

Publicité
Publicité

Interrogé sur la carrière de « Titi », l'ex-international en a profité pour tacler les supporters français, rappelant qu'en Angleterre, son ancien coéquipier est « adulé », alors qu'en France, « les gens n'aiment pas Thierry Henry ». Un point de vue qu'il a ensuite développé en évoquant plus largement un « peuple français arrogant, menteur et hypocrite ». Bref, de quoi jeter un réel froid sur une potentielle dernière fois d'Henry avec les Bleus. Qui plus est au Stade de France dont le public est réputé pour son côté terriblement versatile. Imaginez un instant, les derniers pas d'Henry sous la tunique nationale, ternis par les sifflets de certains… Rien à voir avec le dénouement escompté.

D'une sympathique idée de départ est donc née un déferlement d'avis contradictoires. Qu'on l'aime ou pas, Thierry Henry reste malgré tout le meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51 réalisations), une idole statufiée du côté d'Arsenal et mériterait une autre sortie que celle de Knysna.

Publicité

Reste à savoir si l'idée vient à mûrir ou non dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps.