Une semaine après la défaite de l'équipe de France, en finale de la Coupe Davis contre la Suisse, Yannick Noah a profité d'une interview donnée à Infosport+ pour s'insérer dans le débat... et faire un sérieux appel du pied à la Fédération française de #Tennis pour reprendre du service, en tant que capitaine. Problème ? Le poste n'est en rien vacant. Mieux, l'actuel sélectionneur tricolore, Arnaud Clément, vient d'être confirmé dans ses fonctions. Un simple oubli de la part de Noah ou un manque de respect total à l'égard de Clément?

Durant l'interview, l'ancien vainqueur de Roland Garros s'est fendu d'une analyse plutôt sévère, regrettant le manque de préparation des Bleus avant la finale et le fait que personne (joueurs et entraîneur confondus) ne soit venu lui demander conseil. Lui "le plus grand palmarès depuis 50 ans en France"... Sacrilège ! Mais que peut-on réellement reprocher à Arnaud Clément suite à la déroute des siens ? Peu de choses tant ses joueurs manquent de mental, de leadership et de complémentarité. Face à un Federer qu'on ne présente plus et un Wawrinka retrouvé, c'est surtout de l'impuissance que le capitaine français a dû ressentir de son banc. Difficile donc d'imaginer Yannick Noah se muer en gourou capable de transformer des joueurs terriblement irréguliers en véritables machines à gagner.


Une leçon de franchise ?



D'un autre côté, on reproche trop souvent au tennis ces discours lisses au possible, cette camaraderie de façade. Preuve en est la réaction épidermique du clan français face aux paroles d'après-match de Wawrinka... Noah n'a-t-il donc pas simplement choqué en cassant cette image et en rendant son propos trop francs, trop directs ? Soit. Il n'empêche qu'il a tout de même mis en péril la crédibilité d'Arnaud Clément vis-à-vis de ses joueurs et même du grand public. Car même si rien ne voit le jour dans les semaines à venir, l'idée est lancée et le doute permis. Mais tout Yannick Noah soit-il, pouvait-il ébranler ainsi une équipe qui n'en avait pas forcément besoin après la défaite de Lille ? Il ne reste plus qu'à attendre la réaction des personnes concernées et surtout de la Fédé...