Cet hiver, la coupe d’#Afrique des Nations reprend ses droits avec une fois de plus un véritable casse-tête pour les clubs européens. En effet, des centaines de joueurs africains évoluant sur le vieux continent sont attendus en Guinée Equatoriale pendant que leurs équipes continueront à jouer.  En France, c’est entre trois et cinq journées de championnat qui seront joués pendant la CAN, ce qui n’est guère négligeable, ajoutant à cela quelques tours de coupes. Si certains clubs vont s’activer pour recruter, d’autres seront contraints par manque de moyens financiers de miser sur les jeunes du centre de formation. Un choix qui peut s’avérer tout aussi judicieux.

Publicité
Publicité

Décryptage à tous les étages !

La lutte pour le titre reste dans toutes les têtes

Le trio de tête formé par Marseille, Lyon et Paris devrait encore jouer aux chats et à la souris en ce début d’année 2015. Et pour cause, même si du côté des deux Olympiques, personne n’ose encore parler du titre, les joueurs veulent se donner les moyens de réussir. Des marseillais ont d’ailleurs refusé de rejoindre leur sélection. Dja Djédjé ne jouera pas pour la Côte d’Ivoire, laissant au défenseur parisien Serge Aurier (l’unique joueur du PSG à partir en Afrique) le soin de jouer à sa place. Mario Lemina a également décliné l’invitation pour évoluer avec le Gabon. Mais pas de quoi pavoiser du côté de Marcelo Bielsa qui devra composer sans Nicolas Nkoulou (Cameroun) et André Ayew (Ghana), deux titulaires indiscutables.

Publicité

Et quand on connaît la faible profondeur de banc, on imagine mal l’OM ne pas recruter cet hiver. A moins qu’on ne donne enfin sa chance au jeune brésilien Doria. Du côté de Lyon, il faudra se serrer les coudes. Quatre départs dont ceux des défenseurs expérimentés Bedimo (Cameroun) et Koné (Burkina Faso). N’jie (Cameroun) et Yattara (Guinée), deux jeunes attaquants partent aussi pour la CAN. Les Gones pourront néanmoins miser sur un centre de formation très performant, le retour en forme de Dabo et de Clément Grenier très bientôt.

Des outsiders dépouillés

C’est une véritable hécatombe du côté girondin avec pas moins de cinq joueurs en partance pour l’Afrique. Si le président Triaud a d’ores et déjà annoncé le recrutement de deux hommes supplémentaires dans les prochaines semaines – on parle d’un prêt de Yaya Sanogo (Arsenal) -, on se doute que Willy Sagnol, le coach des marines et blancs, se tournera une fois de plus vers son centre de formation. Il avait déjà lancé en début d’année les jeunes Cédric Yambéré et Thomas Touré pour pallier aux blessures du capitaine Lamine Sané et d’Henri Saivet, qui rejoignent cette fois-ci leur sélection sénégalaise.

Publicité

Si la perte du capitaine peut s’avérer psychologiquement difficile à gérer, d’autres joueurs expérimentés devraient très bien s’accommoder du brassard (Carrasso, Planus, Plasil). Enfin, trois milieux manqueront à l’appel, à savoir le récupérateur Biyogho Poko (Gabon) et les deux dynamiteurs Whahib Khazri (Tunisie) et Abdou Traoré (Mali), très en vue en ce moment du côté du Haillan. Leurs amis Stéphanois ne seront pas plus à la fête avec les départs de deux joueurs offensifs ivoiriens, Gradel et Diomandé, et du défenseur Florentin Pogba (Guinée).

La course au maintien est lancée

La lutte pour le maintien sera certainement très rude. Si Caen semble presque condamné à squatter la dernière place, neuf équipes se tiennent en quatre petits points. L’enjeu de ces prochains matchs est donc primordial. Mieux vaut aussi garder son groupe intact. A ce petit jeu là, Nice et Lens semblent les mieux lotis. Les sudistes perdent certes le milieu Lloyd Palun (Gabon) mais obtiennent l’arrivée d’Hatem Ben Arfa. Les Nordistes, quant à eux, ne devraient perdre aucun joueur pour la CAN et ont depuis quelques semaines le droit de recruter à nouveau. Comme un écho aux propos de Willy Sagnol qui parlait maladroitement du joueur africain rugueux et physique, de nombreux clubs se voient amputés en défense. A Evian, Mongongu (RDC), Mensah (Ghana) et Koné (Burkina Faso) s’en vont. Lille, qui cherche pourtant à se renforcer offensivement, va perdre les Sénégalais Souré et Gueye. Ensuite, les Toulousains Yago (Burkina Faso) et Sylla (Guinée) seront également présents en Afrique. Le défenseur français Mickaël Ciani serait d’ailleurs sur les petits papiers du Téfécé. Enfin, quatre clubs sont clairement dans le rouge et sont dans l’obligation de recruter cet hiver. Guingamp perd deux joueurs à la CAN et doit encore jouer sur quatre tableaux (L1, C3, CDF, CDL). Lorient se voit privé de ses deux meilleurs joueurs offensifs, Jordan Ayew (Ghana) et Alain Traoré (Burkina Faso). Bastia limite les dégâts avec deux départs sur quatre. Diakité (Mali) et Tallo (CIV) rejoignent leur sélection. Boudebouz n’est que réserviste pour les Fennecs et Maboulou n’a pas son passeport en règle. Mais gardons le meilleur pour la fin. Metz, qui flirte avec la zone de relégation, laisse partir cinq joueurs : Mfa Mezui (Gabon), Modibo Maïga (Mali), Doukouré (CIV) et les deux Tunisiens Sassi et Ben Youssef…qui a signé en Moselle cet hiver. Comme quoi, une CAN, ça se prépare sur tous les continents et à tous les niveaux ! #Football