Rien ne semble arrêter les Australiens dans cette Coupe d’Asie. Le fait de jouer à domicile doit sûrement avantager les hommes de Postecoglou. Mais la démonstration qu’ils ont réalisée face à une équipe d’Oman dirigée par cette vieille connaissance de Paul Le Guen en dit long sur les ambitions de l’équipe dans cette compétition. Car si les Australiens, menés au score face au Koweït lors de leur premier match, avaient connu des difficultés à l’allumage, ils ont, cette fois-ci, déroulé. Ryan a tout de même dû brillamment s’interposer sur un puissant envoi adverse dès la 3ème minute. Mais le danger n’aura pas été plus loin. Que du contraire ! Une fois la demi-heure atteinte, les Australiens ont montré qu’ils étaient les maîtres.

Publicité
Publicité

Sur corner, le médian McKay a dévié le ballon dans le but et trois minutes plus tard, le très remuant Kruse a doublé la mise lors d’un duel gagné face au dernier rempart adverse. Une statistique pour démontrer cette domination outrageuse : 72% de possession de balle locale. Milligan a même inscrit le troisième sur penalty avant la pause.

Dans de telles circonstances, à quoi peut encore bien servir une deuxième mi-temps ? Postecoglou l’a compris : faire souffler ses hommes. Ce type de tournoi est long. Et la fraîcheur peut être déterminante. Exit donc Cahill et Luongo, deux éléments ô combien importants dans le onze. La suite des échanges aura donc vu des Australiens se faire plaisir face à une équipe d’Oman qui aura dû attendre la toute fin de match pour se créer une véritable occasion.

Publicité

Juric, monté au jeu à la place de Cahill à la pointe de l’attaque, s’est aussi fait plaisir en reprenant victorieusement un centre de l’extérieur du pied de Leckie, un petit bijou. Al Habsi, le gardien d’Oman, a dû réaliser deux miracles sur des têtes de Juric et Milligan pour éviter que les siens subissent un score de forfait. Cette Australie-là peut réellement revendiquer quelque chose dans cette Coupe d’Asie. Quand les Kruse, Luongo, Leckie et Cahill animent le front de l’attaque, ça fait de gros dégâts. Surtout que Jedinak et Troisi avaient été laissés au repos.

Pour la première place du groupe, l’Australie affrontera la Corée du Sud samedi prochain. Vainqueur du Koweït 1-0, elle dispose également de six points. Mais si les Socceroos ont inscrit deux fois quatre buts, les Coréens ont été moins efficaces avec deux fois 1-0. La différence de buts est donc à l’avantage des Australiens. Qui pourront se contenter d’un nul pour rester en tête de ce groupe A. #Football