Pour rentrer dans cette seizième édition de la Coupe d'Asie qui se tient en Australie, la Palestine n'a pas vraiment été vernie par le tirage au sort. En effet, devoir se farcir le Japon, tenant du titre, n'est pas une « mince affaire ». Face à cette pléiade de stars japonaises, pour la plupart évoluant en Bundesliga, les Palestiniens n'ont su montrer que courage et abnégation. Mais ça n'aura pas suffi. Endo, d'un tir des vingt-cinq mètres, et Kagawa, de la tête avant la demi-heure, ont rapidement plié les débats. Les Japonais, emmenés par un Nagatomo, déroutant sur son flanc droit, et sa star du Milan Honda, ont d'emblée pris les commandes de la partie pour ne plus jamais les relâcher.

Publicité
Publicité

Honda a encore accentué le score sur penalty juste avant la pause. Avec 68% de possession de balle, les tenants du titre ont clairement affiché leur supériorité.

Pour préserver ses stars en vue de la suite de cette compétition, le coach japonais aura effectué quelques changements lors d'une deuxième mi-temps peu passionnante. Les Japonais affichant pas mal de déchets en zone de finition. Ce qu'il ne faudra pas reproduire face à d'autres ténors de la compétition. Yoshida, le défenseur central de Southampton, a fixé le score de la tête à 4-0. Et les Palestiniens, 115ème nation mondiale, n'ont même pas pu terminer la rencontre au complet, suite à l'exclusion de Mahajna. Ils ont bien tenté de s'approcher de la cage défendue par Kawashima. Mais les tentatives ont été vaines.

Publicité

Tel est le dur apprentissage du plus haut niveau pour cette sélection de la Palestinen, qui goûte pour la première fois aux joies des compétitions internationales

Déjà vainqueur à quatre reprises de cette compétition, le Japon est sans doute la meilleure équipe des seize présentes en Australie. Elle devra tout de même se méfier de l'Australie, facile vainqueur du Koweït 4-1, et de l'Iran, détenteur du titre à trois reprises en 1968, 1972 et 1976. La #Palestine peut, quant à elle, encore se reprendre dans ce groupe D face à la Jordanie et l'Irak, vainqueur en 2007. #Football