Stanislas Wawrinka (ATP 4) a de nouveau atteint la finale du tournoi de Chennai en Inde. En demi-finale, il est venu à bout du Belge David Goffin (ATP 22), auteur d'une incroyable deuxième partie de saison l'année dernière. Dans un premier set très serré, où les deux joueurs n'ont rien lâché, le Suisse a finalement réalisé le break à 6-5 pour remporter la première manche et ainsi éviter le tie-break. De quoi le lancer vers une possible troisième victoire dans ce tournoi après ses succès en 2011 et en 2014. Dans le deuxième set, le compatriote de Roger Federer s'est vite envolé à 2-0. Mais Goffin s'est accroché pour revenir à deux jeux partout.

Publicité
Publicité

Le cinquième jeu de ce set aura donc été décisif, avec plusieurs balles de break pour le 22ème joueur mondial sauvées par Wawrinka. Qui est finalement passé devant (3-2) avant de réaliser le break et mener 4-2 pour finalement s'imposer six jeux à trois. Ses forces lors de ce match? Un excellent premier service et un revers à une main qui fait beaucoup de dégâts…comme toujours.

Pour inscrire une nouvelle fois son nom au palmarès de cette épreuve, il devra se débarrasser ce dimanche du Slovène Bedene (ATP 156), surprenant vainqueur de l'Espagnol Bautista-Agut (ATP 15). L'année passée, le Suisse avait défait le Français Roger-Vasselin en finale. Arrivé en pleine confiance en Australie, il avait finalement remporté son premier titre du Grand Chelem en battant Nadal en finale, à la surprise générale.

Publicité

Le coup est-il de nouveau jouable pour le Suisse ? Oui. Car Djokovic et Nadal ne sont pas au meilleur de leur forme. Le premier ayant subi la loi de Karlovic en quarts de finale à Doha et le second a été défait par l'Allemand Berrer (ATP 127) au premier tour à Doha également. Certains diront que Wawrinka n'a « battu que » Muller, Coric et…Goffin. Mais tous les espoirs sont néanmoins permis pour le Suisse, parti sur les mêmes bases que la saison dernière. Attention tout de même, Nadal a pris un léger ascendant psychologique en le dominant à Abu Dhabi en tout début d'année. Mais si finalement, son plus gros adversaire en Australie se nommait Federer ? Celui avec qui il a décroché la Coupe Davis en France. Une chose est en tout cas certaine, ces deux-là se connaissent par cœur. #Tennis