Tous les grimpeurs de la planète étaient en état d'alerte mercredi après-midi pendant que Tommy Caldwell et Kevin Jorgeson réussissaient une première dans l'histoire de l'escalade. Les deux partenaires, qui étaient sur le mur depuis le 27 décembre dernier, ont finalement réussi le « Dawn Wall » dans le parc national de Yosemite en Californie. Cette route est considérée comme la plus difficile ayant été grimpée en escalade libre. Le New York Times diffusait les images en direct du duo tant cette aventure était inédite.

Cela fait maintenant plus de huit ans que Tommy Caldwell a commencé à s'entraîner pour cet exploit. Son compagnon s'est joint à lui il y a environ six ans.

Publicité
Publicité

Depuis, ils ont essayé de réussir cette route chaque année.

Au final, leur force mentale et leur volonté aura eu raison des difficultés physiques. Le Dawn Wall possède 31 sections de différents niveaux. La section 15 aura été la plus problématique. Après le succès de Tommy Caldwell, Kevin Jorgeson aura chuté énormément de fois pour finalement réussir. Quelques jours ont été nécessaire à ses doigts pour cicatriser pendant que Caldwell continuait son chemin vers le haut.

Chaque section varie entre 20 et 35 mètres de haut. Pour ceux qui ne connaissent pas bien l'escalade, prenez une tour de plongeon olympique et multipliez-là par cent. C'est la hauteur de la route verticale parcourue par ces deux hommes.

Leur aventure deviendra certainement l'accomplissement principal de la prochaine année dans le domaine de l'escalade.

Publicité

Pour bien saisir l'ampleur de la chose, il existe l'escalade artificielle qui permet aux grimpeurs d'utiliser des étriers pour s'appuyer. Si le mur est immense, les appuis pour leurs mains, dans cette section étaient parfois d'à peine quelques millimètres de large. À ce point, ce sont des imperfections de la roche. L'escalade libre n'admet que l'usage des mains et des pieds. Alors, imaginez suspendu à 500 mètres de haut avec un ou deux doigts soutenant votre poids sur une réglette de quelques millimètres avec vos pieds en friction sur le mur.

Ayant moi-même grimpé une route sur El Capitan en escalade artficielle, je peux témoigner de la complexité de la chose. Plusieurs fois, j'ai eu peur, tremblant, pleurant de désespoir presque. Et j'étais aidé d'étriers.

Warren Harding et Dean Caldwell (aucune relation familiale avec Tommy) avaient été les premiers à faire cette voie en escalade artificielle en 1970 passant 27 jours sur le mur. Tommy Caldwell et Kevin Jorgeson ont poussé la limite du possible à un autre niveau ce 14 janvier à 15h25, heure du pacifique. Il faudra attendre longtemps avant de voir quelqu'un accomplir quelque chose de semblable. #Etats-Unis