Le site d'escalade sportive le plus prisé par les grimpeurs mexicains a été la scène de deux chutes fatales au cours des dernières semaines. En effet, l'année 2015 a débuté sombrement au site de Potrero Chico, situé dans l'état de Nuevo Léon, près de Monterrey au Mexique. Un Allemand, qui avait terminé de grimper, en était à la descente en rappel de Time Wave Zero, une voie de plus de 600 mètres, lorsqu'il a chuté fatalement.

Selon les derniers rapports, Janosch Sedlacek, n'aurait pas fait de nœud à la fin de sa corde avant de débuter son rappel, ce qui expliquerait sa chute mortelle.

Les endroits tels que Potrero Chico au Mexique ne pardonnent pas les erreurs d'inattention.

Publicité
Publicité

Le 2 janvier dernier, nous en avons encore eu la preuve. L'Allemand était considéré comme un grimpeur expert selon ses camarades. Cependant, il aurait coupé sa corde initiale qui mesurait 80 mètres avant d'entreprendre son ascension. Ainsi, la marque du point-milieu fut changée et le grimpeur aurait confondu son nouveau point-milieu avec l'ancien. Par conséquent, il aurait ainsi mal préparé son rappel. Au cours de sa descente, il se serait retrouvé au bout de sa corde sans nœud pour arrêter sa chute, selon les propos du site Desnivel.

Le jour suivant, un Américain a également chuté lors d'un rappel. Après avoir fait la route de niveau modéré Estrellitas, le point d'ancrage du rappel aurait failli et, de fait même, aurait provoqué la chute du jeune Texan âgé de 26 ans, Andrew Poole.

Ces deux évènements démontrent que l'escalade demeure l'un des sports les plus risqués où l'erreur ne pardonne pas.

Publicité

Ces accidents rappellent celui de 2014 au Pic d'Orizaba

Pour ceux qui s'en souviendront, l'année 2014 avait été marquée par la mort d'un Américain sur le Pic d'Orizaba. Cette montagne, le plus haut sommet du Mexique et troisième en importance en Amérique du Nord, attire de nombreux randonneurs venant d'un peu partout dans le monde tous les ans. En 2014, l'un d'entre eux y avait perdu la vie. Charles King était en compagnie de trois compagnons lorsqu'il a chuté à environ 1000 mètres de son objectif.

Il y a à peine deux mois, je me trouvais au refuge de Piedra Grande sur le Pic d'Orizaba pour en faire l'ascension. Au village de Tlachichuca, devant l'imposant volcan, les grimpeurs se doivent de le respecter. Le massif est énorme. J'y ai vu les croix en mémoire des personnes ayant laissé leur vie sur ce volcan dans le passé. Elles rappellent que les sports extrêmes tels que l'escalade et la haute montagne, bien qu'ils paraissent plus accessibles à tous en 2015, sont et demeureront toujours des activités à hauts risques qui peuvent entraîner des blessures graves, pouvant parfois être mortelles, malheureusement.