Le tirage au sort des 1/16e de finale de l'Europa League a eu lieu le lundi 15 décembre dernier. Nos clubs belges d'Anderlecht et de Bruges ont tiré respectivement le Dynamo Moscou et le club d'Aalborg. Un tirage qui semble à priori abordable pour les brugeois et qui devrait leur permettre de passer au prochain tour. Mais le #Football restant le football, intéressons-nous plus en profondeur au champion en titre du Danemark, Aalborg.

Champion de l'inconstance

Club fondé en 1885, les Danois d'Aalborg ne possèdent pas pour autant un énorme palmarès. Quatre fois vainqueur du championnat et trois fois de la coupe, le club semble condamné aux saisons qui se suivent et ne se ressemblent pas. Champion en 2007, le club n'a pu ensuite faire mieux qu'une 5e place durant les cinq saisons suivantes, frôlant même de peu la relégation en 2010.

Publicité
Publicité

Toutefois, au cours de la saison passée, Aalborg rebondit à nouveau et vit une saison parfaite en réalisant le doublé coupe/championnat. Une belle réussite qui tarde une nouvelle fois à se confirmer au vu de l'anonyme 6e place qu'occupe le club cette saison.

Au moment de la trêve hivernale Aalborg accuse 18 points de retard sur le leader, Midtjylland. Le rêve d'accrocher un deuxième titre consécutif semble donc bien loin.

Dans le championnat danois, la trêve a débuté le 8 décembre et se termine le 20 février. Ce qui signifie qu'Aalborg n'aura pas disputé le moindre match officiel avant d'affronter Bruges en Europa League.

Un effectif expérimenté à l'accent local

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Aalborg semble privilégier les joueurs danois. Sur les 22 joueurs que compte le noyau A, 18 sont en effet originaires du pays.

Publicité

Son effectif dénombre également un Lituanien, un Suédois, un Féringien (des Iles Féroé donc) et un Néerlandais. Ce dernier, Donny Gorter ne devrait toutefois pas prendre part à la double confrontation face au Club de Bruges. Le joueur prêté par l'Ajax s'est en effet blessé sérieusement aux ligaments croisés du genou gauche. Une grosse tuile pour Aalborg qui devra se passer d'un membre important de son noyau.

Par contre en termes d'expérience, Aalborg n'est pas le dernier club venu. Thomas Augustinussen et Rasmus Wurtz, ses deux internationaux danois comptent respectivement 397 et 365 matchs de championnat. Quatre autres joueurs franchissent allégrement la barre des 150 matchs. Timmy Simons risque donc, une fois n'est pas coutume, d'avoir des joueurs presque aussi âgés (et capés) en face de lui !

Enfin, on notera la présence dans l'effectif de l'attaquant Nicklas Helenius, de retour à Aalborg en prêt d'Aston Villa. Le club anglais ne se satisfaisant pas du rendement de l'ex-meilleur joueur du championnat danois.

Publicité

Et bien que le buteur maison n'ait pas encore retrouvé ses sensations cette saison, Mathew Ryan et la défense brugeoise devront le tenir à l'œil.

Un parcours européen à deux visages

Qualifié pour le troisième tour préliminaire de la Champions League, Aalborg a réussi à disposer du Dynamo Zagreb (2-1 sur les deux rencontres) avant de se faire sortir sèchement en barrages par les chypriotes de l'Apoel Nicosie (5-1). Cette défaite les a propulsé en phase de groupes de l'Europa League, au sein du groupe J. Leurs adversaires désignés se nommaient le Dynamo Kiev, le Steaua Bucarest et Rio Ave.

Et si l'équipe danoise a réussi à obtenir la deuxième place du groupe, elle le doit entièrement à ses rencontres disputées à domicile. Trois matchs pour trois victoires, 5 goals marqués pour 0 encaissé. Un bilan parfait à domicile qui tranche radicalement avec son bilan à l'extérieur. Trois matchs, trois défaites, 0 but marqué contre 10 encaissés. Les Vikings semblent bien moins conquérants que par le passé.

Lors de ce match aller, Bruges devra donc veiller à ne pas se casser les dents sur la forteresse danoise avant de tenter d'exploiter au mieux leur fébrilité à l'extérieur. Les gazelles possèdent en tout cas l'avantage de recevoir au match retour, ce qui en cas de couac au Danemark pourrait s'avérer salutaire pour la qualification en 1/8e de finale.

Autre stat' qui penche en faveur des blauw en zwart : leur invincibilité face aux équipes danoises. Car après Brondby et Copenhague, Bruges fait de nouveau face à une équipe issue de la Superligaen cette saison. Des équipes qui réussissent plutôt bien aux blauw en zwart qui avaient éliminé Brondby au 3e tour préliminaire de l'Europa League (3-0 et 0-2) avant de partager l'enjeu 1-1 à Bruges et de gagner 0-4 à Copenhague en phase de groupe. Brondby et Copenhague sont respectivement classées 4e et 2e au Danemark.

Optimisme de part et d'autre…

A Aalborg, on retrouve une vieille connaissance du championnat de #Belgique en la personne de Thomas Enevoldsen. Prêté par Malines, ce dernier avait déclaré peu après le tirage au sort que Bruges : " C'est un bon tirage, il y avait beaucoup de bonnes équipes dans le chapeau. Nous aurons une chance contre Bruges, bien qu'il faille les respecter. Quand je jouais en Belgique, je n'ai jamais perdu contre eux, je ne vois donc pas de raison de craindre le FC Bruges ".

Côté brugeois, Thomas Meunier avait lui aussi répondu à une interview de Club TV peu après le tirage.

Il tirait alors une analyse semblable à celle d'Enevoldsen : " On pouvait tirer pire : Mönchengladbach, Everton, etc… Et en plus les équipes danoises nous ont plutôt bien réussi, on doit donc battre une équipe d'Aalborg qui est, je pense, à notre portée… ".

Réponse ce jeudi 19 février sur le coup de 19h. Le retour aura lieu le 26 février prochain...