Pendant une petite semaine de quatre jours, du jeudi au dimanche, les V6 hybride des F1 ont pu vrombir à nouveau. Bien sûr, au vu des quantités d'essence embarquées inconnues et des différentes gommes de pneu utilisées, tirer un bilan définitif semble beaucoup trop prématuré, mais ces essais ont au moins le mérite de donner quelques indications.

Lotus en forme !

Romain Grosjean sur la E23 Hybrid a signé le meilleur temps absolu de ces essais de Barcelone en 1.24.067. Un chrono réalisé le dimanche. Ce qui confirme la qualité de la monoplace 2015 de l'écurie française. D'autant plus que Pastor Maldonado, son coéquipier avait également signé par deux fois les meilleurs chronos du jour.

Publicité
Publicité

Et également le troisième meilleur temps absolu en 1.24.348. Bref Lotus a  dominé la concurrence pendant trois de ces  quatre jours ! Pas mal pour une écurie qui n'avait marqué que 10 points au championnat la saison passée… Ces meilleurs temps ont toutefois à chaque fois été réalisés en pneus super-tendres, les gommes les plus rapides disponibles.

Entre les deux Lotus, on retrouve sans surprise une Mercedes. Celle de Nico Rosberg. Un meilleur chrono réalisé le dernier jour également mais en pneus médiums. (1.24.321). Et quand on sait que l'année passée, la différence entre les gommes médiums et super-tendres représentait entre 1 et 1,5 seconde au tour, ça donne une idée du potentiel de la Mercedes !

Un mot d'ordre : la fiabilité

Mais si de nombreux pilotes ont allègrement battu la pôle signée l'an passé par Hamilton lors du GP d'Espagne disputé sur ce même circuit, toutes les écuries avaient manifestement en tête une même idée : boucler le plus grand nombre de tours possibles.

Publicité

Durant les trois derniers jours, treize monoplaces ont ainsi réalisé plus de 100 tours par jour ! A titre d'indication, le GP d'Espagne n'en compte que 66…

A ce petit jeu, la palme revient à Daniel Ricciardo et ses 143 tours bouclés le deuxième jour (tout en signant le meilleur chrono). Vendredi également, Mercedes a fait mieux encore avec 150 boucles réalisées. Toutefois, Hamilton et Rosberg s'étaient relayés.

Red Bull, Ferrari et Williams bien dans le coup

En légère difficulté à Jerez, Red Bull s'est joliment repris à Barcelone. Hormis le petit problème du premier jour, la monoplace autrichienne a semblé tourner comme une horloge. Réalisant même une simulation de course sans le moindre problème.

Williams semble également prête pour la saison qui approche. La confiance règne en tout cas en au sein de l'écurie qui a passé le troisième jour à réaliser des … arrêts aux stands !

Enfin de son côté Ferrari, qui avait créé une semi surprise à Jerez a semblé un poil moins forte.

Publicité

Sebastian Vettel étant un peu plus en retrait que Kimi Raikkonen !

McLaren - Honda : les problèmes se précisent

Après des essais à Jerez décevants, dû à de gros problèmes de fiabilité, force est de constater que la MP4-30 a encore du mal en cette pré-saison. En délicatesse cette fois avec son système de récupération d'énergie, l'écurie de Woking a une nouvelle fois été freinée dans son développement. Très peu de tours parcourus en comparaison avec les autres équipes et des chronos mitigés, bref ce n'est pas très rassurant pour l'instant. Comble de la poisse, Fernando Alonso a été victime d'une sortie de piste douloureuse le dernier jour. L'Espagnol a dû être transporté à l'hôpital mais les nouvelles semblent bonnes. Toutefois, le mystère plane autour des causes de cet accident. On parle d'un évanouissement qui aurait être pu être causé par un problème électrique… Un mystère de plus à résoudre pour McLaren.

Enfin, signalons que la Force India VJM07 a (enfin) rendu son dernier souffle. La « nouvelle » monoplace made in 2015, la VJM08 est attendue jeudi prochain… #Automobile