Borna Coric (ATP 84) n'aura donc pas réussi à réaliser deux exploits de suite. Après avoir éliminé Andy Murray (ATP 3) en quarts de finale hier, le jeune Croate est tombé sur un Federer époustouflant ce vendredi. Et pourtant, tout a bien commencé dans cette rencontre pour le tombeur du Britannique (6/1-6/3). Dans le premier jeu du match, il s'est octroyé une balle de break mais il n'a pas réussi à la concrétiser. Face à un Federer utilisant déjà parfaitement sa première balle de service. Le numéro deux mondial, lui, ne s'est pas fait prier pour réaliser le break dans le jeu suivant. Avec une telle machine lancée, on a bien vite compris qu'une deuxième performance serait difficile à réaliser pour le surprenant Coric.

Publicité
Publicité

Surtout que « Rodger » a confirmé par un ace pour s'envoler à trois jeux à zéro. Premier set joué ? Pas vraiment.

Piqué au vif, Coric a réussi à breaker Federer pour revenir à trois jeux à deux. Mais ce set aura décidément été une histoire de breaks. Avec un nouveau réussi par le Suisse pour mener quatre jeux à deux, puis cinq et enfin six jeux à deux. Quand il est dans une telle forme sur un terrain, où il réalise des performances chaque année, Federer est difficilement jouable. Les statistiques de ce premier set en disent long : neuf coups gagnants contre un pour le pauvre Coric, sans soute pas encore totalement remis de son exploit de la veille.

Coric a montré des signes d'agacement

Federer a continué sur sa lancée dès le début du deuxième set pour s'envoler à trois jeux à zéro.

Publicité

Service impeccable avec quelques points pris à la volée. On vous le dit, un Federer des grands jours ! Montrant des signes d'agacement devant un tel génie du #Tennis, le Croate a prouvé que du haut de ses dix-huit ans, il doit bien évidemment mieux maîtriser ses nerfs. Mais ce n'est sans doute qu'une question de temps. Il a donc complètement craqué dans ce deuxième set pour s'incliner sur un sévère 6-1. Mais ce que ce jeune talentueux devra surtout retenir de cette semaine, c'est bien son exploit contre Murray en quarts et une incroyable expérience emmagasinée tout au long de ce tournoi. Le Suisse n'aura d'ailleurs pas manqué de le féliciter lors de la traditionnelle poignée de mains de fin de rencontre. En finale, Federer affrontera le vainqueur du duel entre Djokovic (ATP 1) et Berdych (ATP 8). Une finale qui s'annonce déjà explosive avec un Federer qui tentera de décrocher son septième titre à Dubai.