Encore une fois, l'accord sur les droits de diffusion TV de la Premier League anglaise a battu tous les records…

7 milliards € (6,9 si on veut être absolument précis). Tel est le prix de l'accord payé par les deux opérateurs Sky et BT. Un accord qui vaut pour trois ans et qui débutera à partir de la saison 2016-2017. Et si ces chiffres sont complètement foo(t), Sky et BT n'ont en fait réalisé qu'une prolongation de contrat.

Une prolongation simple et énorme à la fois

Ces deux opérateurs possèdent en effet déjà les droits de la Premier League. Mais leur accord se terminait à la fin de la saison prochaine.

Publicité
Publicité

Au niveau pratique rien ne changera pour les téléspectateurs, la répartition des matchs entre Sky Sports et BT Sports restant identique. BT Sports obtenant tout de même un petit avantage par rapport à l'accord actuel en raflant le créneau de l'après-midi (plus rentable) au lieu de celui de midi.

Du côté de la direction de la League anglaise de football, on se montrait évidemment ravi. Et on les comprend ! L'accord en place actuellement leur rapporte 4 milliards € pour trois saisons, ils ont donc tout simplement négocié une « légère » revalorisation de contrat à une hauteur de 70%.

"Sky Sports et BT Sports ont accompli un travail magnifique pour amener les matches aux fans et fournir des revenus qui permettent aux clubs d'investir dans le #Football, les installations, la formation des jeunes", a déclaré un Richard Scudamore enchanté, qui n'est autre que le directeur général de la Premier League.

Et pour l'anecdote, c'est Sky qui a payé la plus grosse part de l'addition en acceptant d'augmenter son offre de 83% contre 30% pour BT Sports. L'opérateur et diffuseur historique ne pouvait pas se permettre un échec dans ce dossier importantissime pour son image.

Publicité

Des chiffres qui donnent le tournis

7 milliards € pour trois saisons et 168 matchs par saison. Faisons un peu de calcul, cela signifie que le prix de diffusion d'une saison s'élèverait à 2,3 milliards € alors qu'un seul match coûte à lui seul 14 millions €, rien que ça …

A titre de comparaison, cet accord dépasse de très loin les contrats en cours dans les autres championnats européens. Par exemple, il représente 2,25 fois celui de la Série A italienne (915 millions par saison), 2,8 fois celui Liga espagnole (droits négociés individuellement) 5 fois celui de la Bundesliga allemande (484 millions) et 31 fois celui du très pauvre football belge...

Pa rapport à la Ligue 1, alors qu'un accord historique avait lui aussi été signé en avril 2014 à une hauteur de 748,5 millions € par an, le contrat signé par Canal+ et BeIN Sports est trois fois moins important que cet accord Made in England. Bref, la guéguerre des deux opérateurs français ressemble finalement plus à un jeu d'enfants…

Enfin signalons que suite à ces nouveaux chiffres démentiels, la Premier League se classe juste derrière la Ligue de football américain (NFL) au classement des disciplines aux droits TV les plus onéreux.

Publicité

Mais bon l'Amérique me semble quand même un chouia plus grande que l'Angleterre … #Finance