Vous l’avez peut-être entendu, mais ce weekend l’#Australie a remporté la Coupe d’Asie des nations. L’équivalent de notre Coupe d’Europe (ou Euro) dont la prochaine édition se tiendra en France en 2016. Mais rien ne vous semble bizarre ? Depuis quand l’Australie se trouve-t-elle en Asie ?

Tout d’abord revenons brièvement sur l’événement sportif, il est quand même historique pour nos amis australiens. Opposés samedi passé à la Corée du Sud, les Socceroos ont remporté le premier trophée asiatique de leur histoire. Et pour info, le match s’est terminé sur un score de 2-1 en faveur de l’Australie. Heung-Min Song répondant au but d’ouverture de Luongo avant que James Troisi n’inscrive le but libérateur durant les prolongations.

Publicité
Publicité

Un but qui a littéralement mis le feu au stade, la Coupe d’Asie s’étant disputée cette année en Australie !

Mais voilà, ce sera tout pour l’aspect sportif à proprement parler. Revenons-en à la question principale : que fait l’Australie en Coupe d’Asie ? Parce que même les plus nuls en géographie doivent le savoir, l’Australie est bien évidemment située au cœur de l’Océanie ! Cet énorme pays (14 fois la France et … 252 fois la Belgique) est entouré par la Nouvelle Zélande à l’Est et par la Papouasie Nouvelle Guinée au Nord. Entre les deux, gravitent une multitude d’îles : les Fidji, Tonga, Samoa, Vanuatu, etc. Des îles magnifiques à visiter mais qui footbalistiquement parlant n’ont pas un niveau « terrible »…

Un transfert en Asie pour deux raisons

Et c’est justement ce manque de défi sportif qui a poussé les Australiens à demander officiellement leur transfert en zone Asie à la FIFA.

Publicité

Une demande qui a été acceptée et qui est entrée en vigueur en 2006. Il faut dire que les multiples champions d’Océanie (en 1980, 1996, 2000 et 2004) commençaient à avoir vraiment la tâche trop facile. Le meilleur exemple de cette excessive facilité reste encore leur victoire 31-0 face au Samoa en 2002. Un match qui pour l’anecdote est toujours présent dans le Guinness Book avec le record du plus gros écart jamais enregistré lors d’un match international. Deux jours plus tôt cette année-là, les Aussie avaient également pulvérisé les Tonga sur un score sans appel de … 22-0.

L’autre problème pour l’Australie, c’est que même si elle terminait sans « trop de difficultés » à la première place des qualifications de la zone Océanie, ensuite ça se compliquait nettement, voire trop. En effet, pour espérer participer à la Coupe du monde, les champions d’Océanie étaient alors opposés à une autre sélection issue d’une zone différente. Un tour de barrage qui leur a souvent été fatal. Mais depuis 1996 et ce fameux transfert, tout va mieux pour les Australiens avec trois participations à la Coupe du monde sur trois possibles.

Publicité

Et depuis quelques jours maintenant, ce fameux titre de champion d’Asie !

Un cas qui n’est pas unique

Un autre grand exemple de géographie footballistique « bizarre » n’est autre que la présence d’#Israël dans la zone Europe. Ce pays du Proche-Orient, qui ne possède aucune frontière avec un quelconque pays européen, participe en effet à toutes les compétitions de #Football en tant que pays « européen ». Une situation qui chaque année soulève de nombreuses questions.

A l’origine, dans les années 50, Israël faisait partie de la zone Asie. Une présence qui à l’époque dérange et soyons franc provoque un bon gros bordel. De nombreux boycotts de matchs voient même le jour. Si bien que pour les qualifications de la Coupe du monde 1958, Israël aurait pu se qualifier… sans disputer le moindre match. Il n’en sera finalement rien, Israël se faisant éliminer par le Pays de Galles lors d’un tour de barrages inventé de toutes pièces par la Fifa !

Ensuite, les années passent et le gentil bordel initial se transforme en une situation explosive. Aux boycotts réguliers des matchs vient en effet s’ajouter une tension politique de plus en plus intense. Et finalement ce qui devait arriver arriva, ne pouvant plus ignorer la situation, l’AFC (Confédération asiatique de football), finit par céder aux pressions de la majorité de ses membres et décide d’exclure Israël de la zone Asie. Les Israéliens seront alors bringuebalés pendant 20 ans entre la zone … Océanie et la zone Europe. Avant une intégration officielle à cette même zone Europe en 1994.

Enfin même si le problème est encore bien différent, signalons encore que l’équipe de Palestine de football existe bel et bien. Alors que le pays n’est toujours pas reconnu par l’ONU, son équipe de foot, elle a le droit de défendre ses couleurs durant les différentes compétitions internationales. La Palestine fait bien entendu partie de la zone Asie.

Et pour l’anecdote, sachez que les palestiniens ont également participé à la dernière coupe d’Asie. Son parcours a néanmoins été beaucoup moins glorieux que celui de l’Australie …