Tout est encore ouvert dans l'autre huitième de finale de mercredi soir. Entre deux équipes, sur papier, de force plus ou moins égale, avec tout de même un léger avantage pour les Portugais, de vieux routiniers de cette compétition. Même si, la formation suisse atteint les huitièmes de finale pour la deuxième fois en trois ans. Une belle performance quand on voit le nom des formations présentes dans ces huitièmes.

Alors que les Portugais ont plutôt eu la maîtrise du match en première période, les Suisses ont rapidement ouvert le score, contre le cours du jeu. Le Paraguayen Gonzalez, bien lancé en profondeur sur une passe de Frei, a devancé Fabiano, sorti malencontreusement.

Publicité
Publicité

Porto ne s'est pas laissé abattre par ce coup du sort. Et Danilo, le latéral droit, y est allé de deux tentatives qui ont échoué. Avec deux ailiers latéraux très remuants, Brahimi côté gauche et Tello à droite, les visiteurs ont montré de sérieux atouts, sans parvenir toutefois à trouver la faille dans le camp adverse.

Egalisation sur penalty

On a cru à l'égalisation dès la reprise. Sur un corner de Tello, Maicon a repris une tête à bout portant repoussée par Veclik et ensuite envoyée du bout du pied dans le but par Casemiro. Mais les Dragons de Porto ont bien vite ravalé leur feu. Car l'arbitre a annulé ce but pour hors-jeu. Les visiteurs n'ont pas perdu tout espoir pour autant. Mais cette équipe de Bâle s'est montrée très difficile à contourner. Le Colombien Jackson Martinez a tenté une belle pichenette qui est passée au-dessus.

Publicité

Les Suisses allaient-ils pouvoir réaliser un énième exploit dans cette compétition ? Résistants et combatifs, ils ont tout de même dû s'avouer vaincus à dix minutes du terme. Sur un centre de Danilo, l'expérimenté défenseur Samuel a touché le ballon du bras gauche. Sanction immédiate avec le point de penalty désigné. Danilo, lui-même, s'est chargé de la conversion. Avec cette égalisation, les chances des deux équipes restent intactes avec un léger avantage pour les Portugais, auteurs d'un but à l'extérieur. Avec ce résultat nul, Porto enchaîne donc son 9ème match sans défaite en Ligue des Champions. A ce rythme-là, on ne peut que souhaiter bonne chance à des Bâlois qui auront une lourde mission à remplir lors du match retour. Dans le stade bouillonnant du FC Porto, le trio offensif Tello, Martinez et Brahimi risque d'enflammer un public qui poussera les siens vers la qualification. #Football