Samedi, l'équipe de France de rugby réalisera son entrée dans le dernier Tournoi des 6 Nations avant la Coupe du monde. Un moment important que les rugbymen ne veulent pas louper.

Pourtant, à quelques mois du début de la compétition, des points d'interrogation se forment au-dessus de l'équipe, où de nombreux postes n'ont toujours pas trouvé preneurs. Pour le match face à l'Ecosse, le sélectionneur va tester sa quatorzième charnière en titularisant Rory Kockott à l'ouverture. Une première pour ce numéro 10 talentueux mais lanterne rouge du championnat de France (le Top 14) avec Castres.

Des doutes subsistent aussi sur le niveau de forme de plusieurs piliers du XV de France, comme Mathieu Bastaraud (Toulon).

Publicité
Publicité

Il déclarait il y a quelques semaines connaître un coup de mou. Il sera pourtant titulaire samedi. Tout le contraire de Dimitri Szaezewski, en bonne forme avec le Racing Métro, mais pas dans le groupe de Philippe Saint-André pour le tournoi. Ses choix peuvent donc paraître étonnants.

Une succession déjà ouverte

Justement, Philippe Saint-André est plus que fragilisé à la tête du XV de France. Depuis quelques mois, il doit composer avec un comité d'experts qui au mieux l'aide ou au pire le remplace. Il n'est dès lors pas facile pour lui de travailler dans de bonnes conditions. Sa succession est d'ailleurs déjà ouverte pour l'après Coupe du monde. Trois noms reviennent régulièrement sur le devant de la scène: Fabien Galtié (en instance de licenciement à Montpellier), Fabien Pelous (à la tête des U20 de l'équipe de France) et Raphaël Ibanez (qui serait en pôle position à la fédération).

Publicité

La préparation à la Coupe du monde ne se réalise donc pas dans un contexte favorable. Une situation qui rappelle celle de l'équipe de France de football avant l'Euro 2008. Et comme un signe, les rugbymen de 2015 imiteront les footballeurs de 2008 : ils disputeront un match avec un maillot...rouge. Une décision qui a surpris, voire déranger les amateurs de ballon ovale, qui se plaisaient à voir le maillot de l'équipe de France devenir de plus en plus noir au fil des années. Il ressemblait au modèle des All Blacks, bien plus flatteur que celui de l'équipe de France de Raymond Domenech. Est-ce un mauvais présage? Ou le sélectionneur parviendra-t-il à mettre tout le monde d'accord?