Il règne sur le Tour d'Andalousie comme un avant-goût de Tour de France... Après la démonstration d'Alberto Contador vendredi dans l'Alto de Hazallanas, Chris Froome a répondu ce samedi en remportant la 4ème étape au sommet de l'Alto de Allanadas. Au classement général, une seconde sépare les deux hommes, à l'avantage du britannique.

Contador a pris les commandes vendredi

Leader du classement général du Tour d'Andalousie à la suite du contre-la-montre mercredi, Alberto Contador a conforté son avance vendredi lors de la 3ème étape arrivant à l'Alto de Hazallanas. Parfaitement emmené par son équipe Tinkoff-Saxo et notamment Ivan Basso, l'Espagnol a attaqué dès les premières rampes de l'ascension finale pour s'imposer en solitaire, avec 19 secondes d'avance sur Christopher Froome.

Publicité
Publicité

En mauvaise position au pied du col, le britannique a remonté ses adversaires un à un, mais n'a rien pu faire face à la démonstration de son rival espagnol.

À l'issue de cette étape, l'écart entre les deux hommes au classement général était de 27 secondes.

Dès samedi, Froome réplique

La 4ème étape présentait un profil similaire à la précédente avec une ascension finale courte (5 km), mais pentue.

Après avoir contrôlé la totalité de l'étape, l'équipe Tinkoff-Saxo s'efface dans la dernière ascension au profit du Team Sky de Christopher Froome. Dans un premier temps, l'Anglais laisse ses équipiers faire le travail. Peter Kennaugh puis Mikel Nieve réduisent alors le groupe de favoris à une dizaine d'unités. À 2 km de l'arrivée, leur leader place une violente accélération.

Publicité

Il est suivi comme son ombre par Alberto Contador. Après plusieurs centaines de mètres parcourus à un rythme effréné, l'Espagnol cède et laisse partir son rival.

Doucement mais sûrement, l'écart s'accroit pour atteindre 29 secondes à 1 km du but. Alors que Froome file vers la victoire d'étape, Contador se bat jusqu'au dernier mètre pour sauver son maillot. Il passe finalement la ligne, 28 secondes après le britannique. Froome est désormais le nouveau leader du Tour d'Andalousie.

Il ne reste qu'une étape pour départager ces deux champions, le suspense est donc garanti.

On ne peut que saluer la performance et la détermination de ces deux coureurs, alors que la saison ne fait que démarrer. De toute évidence, la bataille psychologique est déjà lancée et on ne peut que s'en réjouir.

Vivement le mois de juillet! #Cyclisme