Manifestement, Niki Terpstra aime le vent, le sable, la chaleur et les longues lignes droites.

Dans une épreuve réservée aux gros moteurs, le vainqueur de Paris-Roubaix 2014 a tiré son épingle du jeu grâce à sa victoire lors de la 3ème étape, un contre-la-montre de 10,9 km. Battant ce jour-là des spécialistes de l'effort en solitaire comme Fabian Cancellara et Bradley Wiggins, le néerlandais a ensuite géré les derniers jours de course, bien aidé par son équipe Etixx, malgré quelques frayeurs.

En effet, dans des conditions de vent parfois extrêmes, l'équipe Tinkoff-Saxo de Maciej Bodnar et Peter Sagan, et l'équipe Katusha d'Alexander Kristoff ont mis la pression de manière constante sur le leader de la course, multipliant les tentatives de bordures.

Publicité
Publicité

Insuffisant pour tromper la vigilance et l'expérience de Niki Terspstra, vainqueur de l'épreuve l'année passée.

L'autre grand Monsieur de la course est le vainqueur de Milan - San Remo 2014, le norvégien Alexander Kristoff. Le sprinteur a démontré toute sa vélocité lors des emballages finaux, remportant 3 étapes au sprint. Profitant des bonifications, le coureur Katusha termine finalement 3ème au classement général.

Impressionnants durant cette semaine qatarie, Tersptra et Kristoff seront à coup sûr de sérieux prétendants lors des classiques du mois d'avril, notamment sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix.

Au classement général, le podium est complété par Maciej Bodnar (4ème du contre-la-montre) qui s'intercale entre les deux hommes forts de la course.

Déception en revanche pour les sprinteurs français, Arnaud Démare (FDJ) et Nacer Bouhanni (Cofidis) devant se contenter d'accessits (une 3ème place chacun).

Publicité

La plupart des coureurs présents au Qatar devraient se retrouver aujourd'hui pour le Tour d'Oman, une épreuve au profil plus varié avec notamment l'ascension de la "Green Mountain", principal juge de paix de l'épreuve.

Le plateau est alléchant puisqu'on pourra suivre les performances de Vincenzo Nibali (Astana), Alejandro Valverde (Movistar) ou encore Joaquim Rodriguez (Katusha).