C’est un véritable exploit ! Peu de monde aurait osé miser un euro sur une victoire des Monégasques à l’Emirates Stadium mercredi soir. Pourtant, après un quart d’heure de jeu et l’ouverture du score par Kondogbia, les hommes de Jardim ont trouvé le chemin d’une victoire inespérée. Le coach de l’ASM avait sa tactique bien en place et savait que la première mi-temps serait capitale. « Sur les derniers matchs, nous avions vu qu’Arsenal était une équipe plus forte en première mi-temps. Nous avons donc tout fait pour les bloquer et pouvoir ensuite profiter d’espaces et de contres en seconde période ». Tactique parfaitement réussie avec le break réalisé par Berbatov, juste après la pause. A 34 ans, le Bulgare n’avait plus marqué depuis novembre 2011 en Ligue des Champions. Il pouvait savourer à juste titre sa performance. « Nous méritions cette victoire. Nous avons montré que nous étions meilleurs dans tous les compartiments. C’était très important d’ouvrir le score. Mais attention, ce n’est pas fini, Arsenal reste Arsenal ». Du côté de la direction également, Vadim Vasilyev, le président russe, lançait des éloges à sa formation. « Je suis très fier de cette équipe et des supporters qui nous ont suivis. C’était un moment fabuleux et nous avons donné une réponse à ceux qui pensaient que notre projet était mort ». Acclamés comme des stars à leur retour nocturne à l’aéroport de Nice, les joueurs auront savouré, comme il se doit, cet exploit historique. Tout l’inverse du côté de Londres…

Giroud très critiqué

Cette victoire est d’autant plus surprenante qu’Arsenal restait sur une belle série de victoires et figurait à la troisième place du classement général. Dans les médias anglais, Olivier Giroud était très critiqué, notamment pour ses quatre occasions franches ratées. Alors que son homologue d’en face Berbatov, plus vieux, a lui été très réaliste. Les Gunners ont sans doute pêché par excès de confiance. « Mentalement, nous n’étions pas prêts », confiait Arsène Wenger. « Nous n’étions pas assez fort dans la tête. Nous avions les capacités de gagner dans les vingt premières minutes. Après, Monaco a imposé une grosse densité physique, c’est une équipe très solide. Et nous avons manqué toutes nos occasions. J’espère que ce n’est pas fini mais ça sera très compliqué », avouait le T1 d’Arsenal. Visiblement très énervé et qui a quitté la conférence de presse de lui-même, avant la fin de celle-ci.  #Football