Après un résultat positif en Belgique (0-0) lors du match aller, le Dynamo Moscou a réussi à réaliser la différence lors du match retour. Bonne nouvelle pour les Français expatriés là-bas : Valbuena et Vainqueur. Pourtant, les Russes ont connu quelques difficultés à prendre les commandes de ce match. William Vainqueur a bien eu l'occasion d'ouvrir le score à la 22ème minute. Mais il a complètement dévissé sa frappe. Grosse stupeur dans le stade moscovite quelques minutes plus tard lorsque Mitrovic, bien servi par Tielemans, a donné l'avance aux Belges à la demi-heure. Valbuena et ses équipiers se sont donc retrouvés dans l'obligation de marquer deux fois.

Publicité
Publicité

Avant la pause, le défenseur central Samba est venu s'imposer dans le rectangle anderlechtois mais sa tête n'a pas fait mouche. Les Moscovites allaient donc devoir revenir sur cette pelouse ensablée en deuxième période avec de meilleures intentions. Ce qu'ils ont fait.

Valbuena n'a pas compris son remplacement

Les Bruxellois ont littéralement été cueillis à froid à la reprise. Après deux petites minutes de jeu, une frappe lointaine de Kozlov n'a laissé aucune chance à Proto qui a vu le cuir lui filer entre les jambes. Avec ce but marqué à l'extérieur, les Belges étaient tout de même toujours qualifiés. Et Mitrovic doit encore s'en vouloir d'avoir loupé une occasion en or quelques secondes après l'égalisation russe. Bien servi par Acheampong, il a placé le ballon de peu à côté.

Publicité

Le tournant du match. Avec ce but, les Russes ne seraient peut-être jamais revenus dans le coup. Ils ont pourtant eu un fameux coup de pouce de monsieur l'arbitre. Jugeant une faute de N'Sakala dans le rectangle alors qu'elle avait été commise en dehors. Kokorin s'est pourtant loupé sur son penalty mais Yusupov a parfaitement suivi. 2-1 à une demi-heure de la fin. Rien n'était encore joué. Mais les Anderlechtois n'auront jamais trouvé la faille dans la défense russe. Sans doute abattus par cette décision arbitrale. Valbuena, auteur d'un match correct, montrait des signes d'agacement lors de son remplacement. Mais le Français pouvait se rassurer. Après un dernier rush visiteur, Kuranyi, qui venait de monter au jeu à la place de Kokorin, a tué le match dans les arrêts de jeu. Il n'y a donc plus aucune équipe française en huitièmes de finale. Mais Vainqueur et Valbuena seront bien présents à ce stade de la compétition. #Football