Sur le coup de 17h ce dimanche, le circuit de Jerez a livré ses premiers enseignements. Et si Sébastian Vettel sur Ferrari a signé le meilleur chrono du jour, c'est Nico Rosberg et sa Mercedes W06 qui se sont montrés les plus impressionnants.

Privilégiant la régularité à la performance, Rosberg a semblé tourner comme un métronome. Accumulant 157 tours de piste tout au long de la journée, son approche moins agressive que celle d'un Vettel par exemple ne l'a toutefois pas empêché de se montrer rapide. Le pilote Mercedes détenait même le meilleur temps à la mi-journée en 1.23.106. Un chrono qu'il n'améliorera plus par la suite, le plaçant en 3e position finale, derrière Marcus Ericsson et un Sebastian Vettel très motivé.

Publicité
Publicité

Le néo-pilote Ferrari a ainsi réalisé le premier dépassement de l'année. Un dépassement qui s'est produit lors des toutes premières secondes de la journée et dans la ligne droite des stands ! Baby Schumi a pu profiter d'un manque de concentration de son principal rival du jour, Nico Rosberg.

Réalisant ensuite un total de 60 tours de piste, Vettel a montré une philosophie agressive, multipliant les tours à haut régime. Une attitude qui lui a permis de se montrer le plus rapide du jour avec un chrono de 1.22.620 soit une demi-seconde devant Rosberg. Au passage Vettel s'est payé le luxe de battre le record du tour de l'année passée, établi alors par Kévin Magnussen sur McLaren lors du … troisième jour des essais. De bon augure pour l'écurie italienne qui veut, cette saison, renouer avec son glorieux passé.

Publicité

La surprise Sauber, la McLaren-Honda sur la pointe des pieds

Nouveau venu chez Sauber et ex-pilote Caterham, Marcus Ericsson a entamé de la meilleure manière qui soit la saison 2015. Réalisant 73 tours au volant de sa Sauber C34, le pilote suédois a hissé sa monoplace en deuxième position en fin de séance. Juste derrière Vettel et 4 dixièmes devant Rosberg.

Dans la même lignée qu'Ericsson, le rookie espagnol Carlos Sainz Jr. a pu accomplir 46 tours au volant de sa Torro-Rosso au moteur Ferrari. Le champion en titre en Formule Renault 3.5 a ainsi pu montrer tout son talent à ses compatriotes venus nombreux à Jerez.

Par contre, la fortune a été diverse pour l'autre pilote espagnol, Fernando Alonso. Pour son grand retour au sein de l'écurie McLaren, le double champion du monde a dû se contenter de six petits tours de piste. Et la plupart au ralenti, ne signant au final qu'un meilleur chrono en 1.40.738. La faute à quelques problèmes électroniques liés au bloc moteur.

Williams monte en puissance, Red Bull en embuscade

Très discrète pendant la première moitié de la journée.

Publicité

La Williams FW37 conduite par le finlandais Valterri Bottas a fait nettement mieux par la suite en accumulant les tours à la manière d'un Nico Rosberg. Portant son total à 73 pour un meilleur temps en 1.23.906. soit six dixièmes de mieux que le meilleur tour de la Red Bull de Daniel Ricciardo (1.23.338).La Red Bull RB11 de l'australien a accompli 35 tours, près de deux fois moins que la Ferrari et plus de quatre fois moins que la Mercedes. Mais si elle ne s'est pas signalée par des performances sportives renversantes, elle a toutefois attiré les regards grâce à sa livrée « camouflage » du plus bel effet. (photo visible en cliquant sur l'image principale).

Signalons encore que si le forfait de Force India était déjà acté à Jerez pour toute la semaine, l'écurie Lotus n'a pas non plus participé à cette première journée d'essais privés. L'écurie française devrait néanmoins rouler dès demain.

Ce lundi, la deuxième journée d'essais débutera elle aussi à 9h pour se terminer à 17h. Et mis à part, Vettel et Bottas, ce sont tous des pilotes différents qui entreront en action. #Automobile