Dans un choc décisif pour le titre de champion de France de Ligue 1, l'Olympique de Marseille recevait , hier soir, l'Olympique Lyonnais.

Une rencontre qui s'est avérée vivante et animée, malgré, finalement, le score nul et vierge au coup de sifflet final. Mais de ce match au sommet, on en retiendra surtout l'action polémique de la 82ème minute. Au cours de laquelle, suite à un cafouillage, Lucas Ocampos a réussi à faire entrer le ballon dans les buts d'Anthony Lopes, le portier portugais de l'OL.

Ce but, parfaitement valable, s'est vu refusé par l'arbitre, Benoît Bastien, ainsi que son assistant.

A vitesse réelle, il faut admettre qu'il est bien difficile de déterminer si le cuir a totalement franchi la ligne de but.

Si l'homme en noir n'est pas vraiment à blâmer dans cette situation, le débat sur la vidéo dans le #Football ne peut qu'être relancé après un tel fait de jeu, qui plus est dans une rencontre absolument déterminante

La goal-line en Ligue 1 ! Et vite !

Pour ce genre d'actions litigieuses, une solution existe pourtant depuis peu.

Publicité
Publicité

Mise en œuvre lors de la dernière Coupe du Monde au Brésil, et bientôt reproduite lors du prochain Euro 2016 en France, la goal-line technology, uniquement utilisée dans le cadre des compétitions internationales, aurait ainsi permis de définir clairement et sans contestation, que le ballon était totalement entré dans les buts du leader lyonnais.

La technologie sur la ligne de but, testée par la Premier League anglaise lors de la saison 2013-2014, n'a pas été retenue par la Ligue de Football Professionnel et son président Frédéric Thiriez, pour d'obscurs et fallacieux motifs financiers.

Si différents systèmes d'exploitation existent, pouvant ainsi être basés sur la présence de caméras dans les buts ou encore sur l'intégration d'une puce électronique dans le ballon, la goal-line technology a largement fait ses preuves pendant le Mondial 2014.

Publicité

Elle a été utilisée pour la première fois le 15 juin dernier, lors de la rencontre du premier tour entre la France et le Honduras, permettant ainsi de valider le deuxième but des Bleus, au terme, une nouvelle fois, d'une action peu évidente. #OM