L'accident de Fernando Alonso avec sa McLaren, le 22 février dernier lors des essais de Barcelone, continue à alimenter les gazettes. Tous les examens médicaux sont bons et ne font état de lésions ni cardiaques, ni neurologiques. Mais une commotion cérébrale reste une affaire sérieuse et il convient d'être prudent, c'est la raison pour laquelle l'écurie McLaren a préféré appliquer le principe de précaution, et le pilote a donc déclaré forfait pour le premier Grand Prix de la saison en #Australie.

Comme le souligne le docteur Gary Hartstein, ancien médecin de la F1, Fernando a pris une sage décision, qui prouve bien sa maturité en la matière.

Publicité
Publicité

Il serait stupide de prendre des risques d'un autre choc toujours possible, qui serait trop rapproché du premier. D'autant que la voiture McLaren ne sera surement pas compétitive, cela au moins avant plusieurs courses, avec le retard pris lors des premiers essais.

Les interrogations sur les causes réelles de cet accident sont nombreuses. Le responsable serait un vent soufflant en rafales, alors que des rumeurs circulaient évoquant un éventuel problème mécanique, électrique, voire même un malaise du pilote. Il faut dire qu'Alonso n'est pas un habitué des bacs à graviers, même avec une voiture qui n'est pas encore très au point. Vettel, qui le suivait, a déclaré n'avoir pas compris ce qu'il s'est passé.

René Arnoux, ancien pilote de F1 pour Renault et Ferrari notamment, vainqueur de sept grands prix, déclare: "Il y avait du vent, mais si vous voulez mon avis, cela à tout simplement servi de prétexte à son accident".

Publicité

Il pense en effet que Fernando se sentait mal avant l'accident et a été victime d'un petit malaise derrière son volant.

Ce n'est pas le premier son de cloche à ce sujet... Mais Alonso est un homme sérieux, s'il prend le volant d'une F1, c'est qu'il est apte à le faire. Nous pouvons dès lors nous poser des questions, si la théorie du malaise s'avère vraie, quant à l'origine de ce malaise... D'où viendrait-il et par quoi aurait-il été provoqué?  Fernando aurait-il été incommodé par un choc électrique dans sa voiture allant jusqu'à provoquer un malaise? Il ne se souvient de rien, mais quoi de plus normal étant donné le choc de l'accident.

L'écurie dément mais les circonstances restent tout de même vagues... Quoiqu'il en soit, nous souhaitons tous que Fernando Alonso se rétablisse parfaitement pour  le revoir très bientôt à bord d'une McLaren performante, et qu'il nous fasse vibrer au cours des Grands-Prix! #Automobile