C'était l'affiche de ces quarts de finale de la Coupe d'Angleterre. Et on savait qu'Arsenal avait toutes ses chances vu le niveau de jeu plutôt faible de l'équipe de Louis van Gaal qui n'arrive décidément pas à trouver la bonne formule. Cette fois, Rooney était bien en pointe, à charge pour Fellaini de jouer le pivot et de l'aider. Di Maria, encore excentré, a une nouvelle fois prouvé qu'il est meilleur lorsqu'il évolue dans l'axe. Du côté d'Arsenal, Welbeck fêtait son grand retour à Old Trafford et était préféré à Giroud en pointe de l'attaque.

Dans cette première partie du match, les Mancuniens ont eu le contrôle du ballon.

Publicité
Publicité

Mais avec un jeu stérile et dénué de fil conducteur. Chaque joueur donnant l'impression de ne pas vraiment trouver ses marques sur le terrain. Arsenal en a profité sur sa première véritable occasion à la demi-heure. Après un excellent travail à l'entrée du rectangle, Oxlade-Chamberlain a servi le latéral gauche Monreal qui a calmement trompé De Gea. Mais la réaction ne s'est pas fait attendre. Pris dans leur orgueil, les hommes de van Gaal ont tout de suite réagi avec un centre de Di Maria repris victorieusement de la tête par Rooney. Les locaux ont alors retrouvé une certaine confiance. Et Di Maria, juste avant la pause, aurait pu tromper le gardien des Gunners. Mais il a perdu son face-à-face.

L'enfant du pays donne l'avance aux Gunners

Désireux de gagner son premier trophée, van Gaal n'était visiblement pas satisfait de la première mi-temps de ses ouailles.

Publicité

Il a donc effectué deux changements à la pause. Exit Shaw et Herrera et montée de Jones et Carrick pour tenter d'apporter une certaine créativité complètement absente dans le jeu des Red Devils. Mais l'enfant du pays Welbeck, passé dans le camp adverse, a décidé de pourrir la soirée des supporters de Manchester United. Le joueur formé dans ce club a profité d'une mauvaise passe en retrait de Valencia, à l'heure de jeu, pour aller inscrire le deuxième but de ses couleurs. Les hommes de van Gaal ne s'en remettront jamais et doivent laisser le tenant du titre filer vers les demi-finales. Arsenal pourrait donc remporter sa douzième FA Cup. Quant à Manchester United, il s'agit d'une nouvelle désillusion pour une équipe qui ne gagnera rien cette année. Et qui ne participera peut-être pas à la Ligue des Champions la saison prochaine. Décidément, l'après-Ferguson est bien dur à construire dans cette partie de l'Angleterre. #Football