Dans le #Football féminin, l'Algarve Cup est une compétition, certes amicale, mais prestigieuse. Elle est la préparation idéale pour la Coupe du Monde qui se tiendra au Canada, cet été. Les Françaises de Philippe Bergeroo ont très bien presté dans leur poule. Elles ont défait le Portugal 1-0, le Danemark 4-1 et le Japon 3-1. Cette dernière victoire est une fameuse performance face à un adversaire de qualité. Les conditions étaient donc parfaitement réunies pour que les Françaises réalisent une belle finale, à Faro, dans le stade où évolue l'équipe nationale de Gibraltar. Surtout que cette même équipe de France avait déjà battu les Etats-Unis en février dernier.

Publicité
Publicité

Mais elle a échoué sur une très expérimentée équipe américaine. Déjà détentrice de neuf trophées dans cette Algarve Cup.

Un penalty raté à dix minutes de la fin

Les bleues ont pourtant bien commencé le match. Mais une tête de Johnston, dès la 7ème minute, a coupé les jambes des joueuses. Donnant l'impression d'être incapables de réagir face à ce rapide coup du sort. Il a d'ailleurs fallu attendre la vingtième minute de jeu pour voir la première tentative venant des pieds d'Abily. Dans un stade quasi vide, on entendait tout de même les chants des supporters français ne se décourageant visiblement pas. La deuxième opportunité française est tombée à la demi-heure. Mais la tête d'Henry est passée à côté. A ce moment du match, les filles de Bergeroo ont donné l'impression de bien revenir dans la rencontre.

Publicité

Mais le coup de massue est tombé avant la mi-temps. Press s'est lancée dans un véritable solo dans la défense hexagonale. Aucune joueuse française n'a été capable de la contrer. Le match était déjà plié.

Car en deuxième période, les Françaises ont donné l'impression d'être fatiguées et à bout physiquement. Un constat à tirer dans l'optique de la préparation de la prochaine Coupe du Monde. Sans solution, elles n'ont jamais véritablement inquiété Solo, la gardienne américaine. A dix minutes du terme, on a pourtant cru le match relancé dans un haletant suspense lorsqu'un penalty a été accordé pour la France. Dernière chance ! Mais dernière chance loupée. Car Henry n'a pas su tromper Solo. Il n'y aura plus vraiment de faits d'armes dans ce match remporté fort logiquement par une équipe américaine paraissant beaucoup plus expérimentée.