La défaite subie jeudi soir par l'équipe de France face au Brésil (1-3) montre le chemin qu'il reste à parcourir pour que les Bleus soient parmi les meilleures nations du #Football. Mais ce Brésil-là a plu. Et il s'est clairement remis de sa défaite cinglante en Coupe du Monde, face à l'Allemagne. « C'est un coup d'arrêt et je ne peux pas être satisfait quand on encaisse trois buts. Même si je reconnais la qualité de l'adversaire », expliquait le sélectionneur Didier Deschamps. Qui avait confié le brassard de capitaine à Benzema en l'absence de Lloris, blessé. Un Karim Benzema partagé entre deux sentiments. « Cela me procure beaucoup de joie et de bonheur d'être capitaine même s'il y a eu la défaite. Sur cette tête en début de match, j'ai cru marqué mais le gardien réalise une belle parade. Il est payé pour ça. C'est vrai que c'était un peu compliqué car j'étais fort esseulé en pointe par rapport à Madrid ».

Publicité
Publicité

Du chemin à parcourir

Varane, buteur dans cette rencontre, a également donné son analyse du match. « On a beaucoup couru après le ballon en première mi-temps. Nous avons fait beaucoup d'efforts mais il manquait peut-être de la coordination. Mais on a tout de même vu de bonnes choses avec des belles contre-attaques », indiquait celui qui a inscrit son deuxième but sous le maillot de l'équipe de France. Mandanda, le gardien, n'a pas utilisé la langue de bois pour parler de la rencontre. Pour lui, c'est clair, l'équipe n'était pas assez forte pour affronter ce Brésil. « Il nous reste pas mal de chemin à parcourir. Et nous devons progresser dans beaucoup de choses si nous voulons être performants. Ils nous l'ont montré et c'est à nous de faire ce qu'il faut pour être parmi les meilleurs ».

Publicité

Quant à Blaise Matuidi, le joueur du PSG, il a souligné le bon début réalisé par son équipe avant de quelque peu sombrer face à la supériorité brésilienne. « Nous avons bien débuté cette rencontre, notamment sur coup de pied arrêté qui nous permet d'ouvrir le score. Après, on a trop reculé et le Brésil a mis son jeu en place. Ce but égalisateur en fin de première mi-temps nous fait mal ».

Les Bleus ont donc unanimement reconnu la supériorité de l'adversaire et savent le chemin qu'il leur reste à parcourir pour être au top. Il leur reste plus de 400 jours avant l'Euro pour parfaire leurs gammes. Le prochain match amical est prévu ce dimanche, à Saint-Etienne, face au Danemark.