Après l'invraisemblable lutte fratricide au sein de l'écurie Mercedes entre Lewis Hamilton, finalement sacré champion du Monde, et son coéquipier Nico Rosberg, qui nous aura tenu en haleine tout au long de la saison 2014, la Formule 1 revient dès ce week-end avec son traditionnel rendez-vous australien sur le circuit de l'Albert Park à Melbourne.

Bien malin celui qui pourrait déjà deviner l'identité du futur lauréat d'un championnat du Monde de F1 qui s'annonce bien indécis.

Mercedes favori malgré tout

Mercedes n'a pas convaincu lors des essais privés de cet hiver.

Néanmoins, même si leur supériorité mécanique ne semble pas être pour l'instant aussi évidente que l'année dernière, les Allemands devraient sauvegarder un avantage conséquent de ce point de vue, surtout lorsqu'on se penche sur l'exercice 2014, qui les a vu rafler pas moins de 16 victoires en Grand Prix sur les 19 organisés au total.

Publicité
Publicité

L'incertitude demeure évidemment sur la relation entre Hamilton et Rosberg. Si l'an dernier, le Britannique n'avait pas hésité à parler haut et fort de favoritisme au sein même de l'écurie au profit du fils de l'ancien pilote Keke Rosberg, cela ne l'avait finalement pas empêché de remporter sa deuxième couronne mondiale après 2008.

Entre combat sur la piste et coups bas en coulisses, les deux hommes semblent avoir toujours autant envie d'en découdre.

Red Bull mise sur la jeunesse

Après le départ cet hiver de son quadruple champion du Monde Sebastian Vettel, l'ecurie Red Bull cherchera à faire briller le très prometteur pilote australien Daniel Ricciardo, vainqueur de ses trois premiers Grand Prix l'année dernière.

Le natif de Perth, âgé de 25 ans, aura à cœur de se montrer à son avantage à domicile dès ce week-end.

Publicité

Son coéquipier, Daniil Kvyat, attaque quant à lui sa deuxième saison en Formule 1. Le Russe, âgé d'à peine 20 ans, s'est distingué en terminant à 5 reprises dans les points en 2014, pour finalement en glaner un total de 8.

Les autres forces en présence

Après une belle troisième place au classement des constructeurs acquise l'année dernière par l'intermédiaire de son tandem Felipe Massa - Valtteri Bottas, Williams n'a pas hésité à reconduire sa doublette de pilotes pour 2015.

L'écurie britannique se veut ambitieuse et compte bien retrouver la régularité qui a fait sa force en 2014, tout en essayant, cette fois-ci, d'enfin réussir à glaner une victoire en Grand Prix.

Chez Ferrari, le transfuge Sebastian Vettel cherchera à reproduire ce qu'avait réalisé son aîné Michael Schumacher lors de son arrivée au sein de la Scuderia à la fin de l'année 1996, et dont le travail s'était finalement conclu par la magnifique résurrection de la mythique écurie italienne au début des années 2000.

Publicité

L'ancien leader de Red Bull pourra compter sur la présence du Finlandais Kimi Raïkkönen, champion du Monde en 2007, et surtout très revanchard après sa piètre douzième place finale au classement des pilotes à l'issue de la saison dernière.

L'équipe Mclaren-Honda misera quant à elle sur un duo expérimenté formé par Jenson Button (champion du Monde en 2009), ainsi que par Fernando Alonso (double champion du Monde en 2005 et 2006).

Ce dernier a néanmoins déclaré forfait pour le rendez-vous australien de dimanche, après avoir été victime, le 22 février dernier, d'une commotion cérébrale suite à une sortie de piste lors d'essais privés réalisés sur le circuit de Catalogne. Kevin Magnussen, 22 ans, aura ainsi la lourde tâche d'assurer l'intérim.

Enfin, Romain Grosjean, au volant de sa Lotus, tentera de renouer avec la dynamique de sa belle saison 2013, lors de laquelle il était monté à six reprises sur le podium. #Automobile