En ouverture de la 28ème journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a frappé un grand coup sur la pelouse du Stadium. Dans la ville rose, les hommes de Marcelo Bielsa se sont fait plaisir en prenant le dessus sur de bien pâles Toulousains.

Complètement dépassé par la puissance offensive et le réalisme de son adversaire du soir, le TFC reste englué dans la zone de relégation et se retrouve officiellement en crise. Si Adrien Regattin a parlé d'un « match sans, » Alain Casanova va rapidement devoir trouver des solutions sous peine de voir le club retrouver la Ligue 2, douze ans après l'avoir quittée.

Côté marseillais, tous les espoirs sont de nouveau permis en vue du titre de Champion de France.

Publicité
Publicité

Après une terrible série de cinq matchs sans victoire, qui les a vus passer de la première à la troisième place du podium, la roue a enfin tourné en faveur des Phocéens, tranchants et revanchards après une semaine compliquée suite à la défaite contre Caen au Stade Vélodrome (2-3).

Un réalisme impressionnant

Si l'#OM s'est rapidement mis à l'abri en menant 2-0 au bout d'à peine six minutes de jeu, le champion d'automne n'a jamais cessé d'aller de l'avant, avec notamment à la clé le doublé du jeune Belge Michy Batshuayi, titularisé à la place d'André Pierre Gignac à la pointe de l'attaque. 

Avec une avance de quatre buts à la mi-temps, chose qui ne lui était plus arrivée en championnat depuis 1991, l'équipe marseillaise a néanmoins continué à attaquer, ce qui lui permet de dépasser provisoirement le Paris Saint Germain grâce à un goal average avantageux.

Publicité

L'Olympique de Marseille n'avait plus marqué six buts à l'extérieur dans un match du Championnat de France depuis 45 ans et une victoire 6-1 enregistrée sur la pelouse du Red Star le 22 mars 1970.

En retrouvant son efficacité offensive, grâce notamment aux superbes prestations de Dimitri Payet et de l'Argentin Lucas Ocampos, l'OM se replace dans la course au titre de champion. Il est aussi à noter que ses deux principaux rivaux, le PSG et l'Olympique Lyonnais, doivent encore disputer leurs rencontres, respectivement ce samedi à domicile face au RC Lens pour les Parisiens et à Montpellier pour les joueurs d'Hubert Fournier dimanche soir.

Ayant refait le plein de confiance après leur difficile reprise suite à la trêve hivernale, les coéquipiers d'André Ayew peuvent dorénavant sereinement préparer le superbe choc qui les attend la semaine prochaine à domicile face au leader lyonnais dans un Stade Vélodrome où l'ambiance s'annonce d'ores et déjà bouillante. #Football