Le coureur de l'équipe Lotto-Soudal peut être fier de sa victoire. C'est qu'il a finement joué le coup lors de cette course reliant Quaregnon à Dour en Belgique. La nouveauté de cette année était l'apparition de secteurs pavés qui annonçaient une arrivée qui n'allait pas se jouer au sprint. C'est pourtant l'inverse qui s'est produit. Même si l'on ne peut pas écrire qu'il s'agit d'un sprint massif. La journée de l'équipe Lotto aura donc été parfaite car Thomas De Gendt a longtemps animé la course, devant le peloton. Mais il a finalement dû se résoudre à voir ce même peloton revenir en force sur lui à plusieurs kilomètres de l'arrivée.

Tout allait donc se jouer dans le secteur pavé le plus dur de la course, deux kilomètres avant l'arrivée.

Publicité
Publicité

A ce petit jeu, c'est un groupe de coureurs des formations Ettix Quick-Step, Lotto et Cofidis qui se sont détachés du peloton. Une formation Etixx Quick-Step qui aura d'ailleurs boosté ce Grand Prix avec une forte animation en tête du peloton. Elle avait d'ailleurs réussi à placer quatre coureurs dans ce petit groupe de tête à quelques kilomètres de l'arrivée. Tout profit pour le Belge Gianni Meersman qui n'a pourtant pas su profiter de ce travail pour s'imposer dans la finale. Il s'est d'ailleurs montré très déçu après avoir franchi la ligne d'arrivée. « Nous avons roulé en bloc dans les pavés. Il y avait donc une opportunité de victoire mais Boeckmans m'a enfermé. Je reviens bien mais je termine deuxième. L'équipe a effectué un gros travail et je suis vraiment déçu de cette deuxième place. Il m'a manqué dix mètres. Boeckmans gagne mais pas moi. Le nouveau circuit ? Oui, je l'aime bien », expliquait le coureur belge, visiblement très déçu de cette deuxième place.

Publicité

Une attaque dans la légère montée

Dans le camp Lotto, on affichait bien évidemment une autre mine. La victoire était savourée à sa juste valeur par le vainqueur du jour. « C'est une belle journée pour l'équipe car Thomas était déjà dans l'échappée. J'ai attaqué dans la légère montée avant Gianni qui était aussi très bien. A cent mètres de la ligne, j'avais encore un avantage et ça a suffi. C'est très bien car on veut toujours gagner », a expliqué le coureur belge. Pour sa deuxième saison au sein de cette formation, il peut donc profiter pleinement de cette victoire dans une course qui ouvre la saison cycliste wallonne.