Lens et Toulouse n'avaient pas le droit à l'erreur ce samedi soir.

Respectivement 19ème et 18ème de Ligue 1 avant de se rencontrer, les deux relégables devaient impérativement engranger des points pour ne pas se faire distancer par leurs adversaires directs.

Si le triste état de la pelouse du stade de la Licorne n'a pas vraiment permis aux 22 acteurs de s'exprimer dans la pleine mesure de leurs possibilités, le RCL et le TFC n'ont jamais cherché à fermer le match, chose rare dans les « matchs de la peur » que connaît le championnat de France.

Alain Casanova a surpris en nommant le jeune international marocain Adrien Regattin capitaine, tandis qu'Antoine Kombouaré avait cette fois-ci décidé de titulariser Adamo Coulibaly en lieu et place du Belge Baptiste Guillaume à la pointe de l'attaque des Sang et Or.

Publicité
Publicité

La première période a plutôt tourné à l'avantage des Toulousains, emmenés notamment par un Oscar Trejo tranchant et déterminant dans l'entre-jeu.

Visiblement galvanisé par le fait de porter le brassard, Regattin a obligé Riou à réaliser une superbe claquette suite à une belle reprise de volée du droit de sa part, à la 17ème minute.

A la demi-heure de jeu, Gbamin répondait en reprenant subtilement le ballon de la tête dans les six mètres, mais voyait sa tentative superbement détournée par Zacharie Boucher.

Au retour des vestiaires, les Lensois ont peu à peu pris le contrôle du match et fait reculer des Toulousains de moins en moins présents offensivement au fil des minutes.

Un dénouement tardif

Entré peu après l'heure de jeu en lieu et place de Touzghar, Pablo Chavarria libérait finalement le stade de la Licorne en reprenant de façon acrobatique un long ballon de Wylan Cyprien à la 77ème minute.

Publicité

L'Argentin de 27 ans, qui comptabilise maintenant quatre buts en Ligue 1 cette saison, sait que celui inscrit ce soir est de loin le plus précieux car il permet à Lens de remonter à quatre points de son adversaire du jour, mais surtout de revenir à sept points d'Evian Thonon Gaillard, première équipe non-relégable.

Les protégés du président Gervais Martel n'oublieront pas non plus de remercier leur portier Rudy Riou, auteur d'une belle parade dans son face à face avec Wissam Ben Yedder peu après l'ouverture du score.

Si l'espoir renaît dans les rangs nordistes, qui mettent ainsi fin à une terrible série de quatre défaites consécutives en Ligue 1, les joueurs toulousains semblaient profondément meurtris, comme en atteste l'état de Jean Daniel Akpa-Akpro, quasiment en pleurs au micro de Bein Sports après le coup de sifflet final. #Football