L'ASSE se qualifie pour les demi-finales de la coupe de France. Il aura fallu attendre 22 ans pour revoir les Verts venir pointer à ce niveau de la compétition. Mais ce fut dans la douleur, car comme seule la "magie de la coupe" peut le faire, il n'y avait pas deux divisions d'écart sur la pelouse. Boulogne, plus motivée, a malmené une équipe de Saint-Étienne éteinte et sans inspiration. Il a fallu toute la dextérité d'un Stéphane Ruffier des grands soirs (mais excepté contre le PSG en début de saison, a-t-il eu des "petits soirs?"). Le portier stéphanois a réussi à tenir le score à égalité jusqu'à la fin des prolongations, malgré les offensives boulonnaises. À la redoutable épreuve des tirs au but, les pros ont fait preuve de plus de sang-froid, les pieds boulonnais, par contre, ont été un peu fébriles et le plongeon de Ruffier du bon côté a scellé la victoire stéphanoise. Ces séances de tirs au but, toujours cruelles pour le perdant, sont un peu une loterie. On n'a toujours pas trouvé de moyen pour départager l'égalité en fin de rencontre, les solutions essayées n'ayant pas été du goût de tout le monde.


Boulogne-sur-Mer n'a pas à rougir de son parcours, il s'en est fallu d'un rien pour que cela passe et que le club rejoigne le cercle assez fermé des petits poucets, ayant fait mordre la poussière aux grands. Pour Saint-Étienne, c'est un peu le passé qui resurgit, après de longues années de disette. Va-t-on revoir les Verts au plus haut niveau, déchaînant les passions à travers tout l'hexagone voir plus... Le chaudron, cette enceinte mythique, redeviendra-t-il cet antre redouté de tous, y compris des Européens? C' est tout le mal qu'on peut leur souhaiter.


Les Stéphanois, cette année, ne sont pas "brillants" mais toujours là malgré tout, cinquièmes en Ligue 1, les places européennes vont être dures à atteindre. Si la défense, grâce à son incontournable "Ruffier" est bonne, en revanche son attaque n'est pas très productive. Cristophe Galtier, l'entraîneur, était un défenseur rugueux dans sa carrière de joueur... Ils sont passés cette saison maîtres dans l'art du match nul.


#Football