Ce mardi 24 mars, lors du 39ème congrès de l'UEFA (l'Union des Associations Européennes de #Football) organisé à Viennes, en Autriche, Michel Platini a été réélu sans surprise pour un troisième mandat consécutif de quatre ans à la tête de l'UEFA. Il était l'unique candidat à sa succession, personne n'ayant osé se présenter face à lui.

Élu par acclamation

A 59 ans, Michel Platini se voit endosser à nouveau le costume de président de l'UEFA. Nul besoin de vote pour l'ancien triple ballon d'or, les 54 fédérations qui composent l'UEFA lui ont renouvelé leur confiance par acclamation. "Je me considère tout simplement comme votre coéquipier. Ou tout au plus votre capitaine" a-t-il lancé aux personnes présentes lors du congrès.

Publicité
Publicité

C'est en 2007 que Michel Platini accède à la direction de la plus haute instance européenne du football, occupé jusqu'à présent par Lennart Johansson. Une première élection serrée mais remportée d'une courte tête par l'ancien attaquant de l'équipe de France. Huit années à la tête du football européen qu'il a marqué de son empreinte. L'UEFA ne cesse d'évoluer sous l'air Platini. Pour preuve, l'Euro 2020 de football se jouera dans 13 villes de 13 pays différents. Mais aussi le fair-play-financier (FPF), qui interdit "à un club de dépenser plus qu'il ne gagne, sous peine de sanctions pouvant aller jusqu'à l'exclusion des compétitions de l'UEFA".

Platini à la tête de la FIFA

Concernant la Présidence de la FIFA, dont la réélection de Joseph Blatter ne fait pas l'ombre d'un doute, Michel Platini s'est exprimé en déclarant que "cela n’a pas été un choix facile (la présidence de la FIFA). Mais j’ai décidé de rester à l’endroit où je me sens bien. C’est un choix. Mon heure n’est peut-être pas venue d’aller à la FIFA, un jour peut-être… On verra".

Publicité

Avec cette nouvelle réélection à la tête de l'UEFA, l'ancien butteur des bleus est de toute façon automatiquement nommé vice-président de la FIFA. Pour le moment, Michel Platini se consacre à son troisième mandat à l'UEFA pendant lequel il compte "travailler contre la discrimination et travailler contre le racisme".