Au stade de l'Abbé-Deschamps, les supporters sont en train de vivre des bons moments. La qualification pour la finale de la Coupe de France, face à Guingamp, était assez inespérée. Et tout un club se met à rêver d'une prestation cinq étoiles contre le grand Paris Saint-Germain, le 30 mai au stade de France. Ce serait ce qui s'appelle, la cerise sur le gâteau. Et si finalement, Auxerre rencontrait le PSG au bon moment, avec une fin de saison difficile, une élimination en Ligue des Champions et beaucoup d'absents ? Cette réponse n'est pas pour tout de suite. Place d'abord au championnat, où tout est encore possible !

La réception de Tours prépondérante

Auxerre fait partie des clubs historiques de la Ligue 1 française.

Publicité
Publicité

Une Ligue 1 quittée depuis quelques années mais qui pointe à nouveau le bout de son nez. En Ligue 2, les trois premiers montent et Auxerre est actuellement à quatre points de cette troisième place, occupée par Angers. Le coach, Jean-Luc Vannuchi, est confiant mais reste prudent quant aux chances de rejoindre l'élite du #Football français. « Nous sommes à sept matchs de la fin et la troisième place est à quatre points », indique le coach, de façon très mathématique. « Il faudrait obtenir cinq victoires sur sept pour espérer entrevoir quelque chose d'intéressant. Maintenant, c'est vrai que nous sommes sur une bonne dynamique avec quatre victoires sur cinq en championnat et une qualification pour la finale de la Coupe de France ».

La réception de Tours est donc le début du chemin qu'il reste à parcourir pour les Auxerrois s'ils veulent revivre les folles soirées de Ligue 1 la saison prochaine.

Publicité

« Le match de ce vendredi contre Tours est prépondérant. Surtout qu'il y a des confrontations directes entre Dijon et Angers et entre le Gazellec-Ajaccio et Sochaux. On peut espérer si on fait un bon coup demain soir mais ça ne sera pas simple. Toujours est-il qu'il faut continuer à espérer dans ce championnat ! », conclut Jean-Luc Vannuchi. Qui rêve, sans doute mais secrètement pour le moment, de rejoindre le top du football français.