Auxerre rejoindra donc le Stade de France, le 30 mai prochain, pour affronter le Paris Saint-Germain. Quel exploit ! Quelle euphorie ! La preuve, juste avant le coup de sifflet final, les supportes ont déjà envahi le stade de l'Abbé-Deschamps qui a retrouvé ses heures de gloire, l'espace d'une soirée. Et si l'AJA remontait en Ligue 1, à l'issue de cette saison ? Mais avant de songer à cette hypothèse, l'heure était à la réjouissance dans le camp bourguignon. « Je ne suis pas le héros du match, c'est toute l'équipe qui l'a été », a expliqué Frédéric Sammaritano, le buteur du soir en première mi-temps, après un beau service de Diarra dans le rectangle.

Publicité
Publicité

« Nous avons été au bout de nos forces et on a tout donné. Je pense que globalement, nous avons mérité cette finale. Nous étions préparés à cet événement depuis longtemps. On savait que ce ne serait pas facile mais sur un match comme celui-là, c'est du 50-50. On avait prévu d'avoir aucun regret, on a lâché les chevaux et tout donné et nous avons été récompensés », a indiqué celui qui était bien évidemment l'objet de toutes les attentions à la fin de cette première demi-finale de Coupe de France.

#Football

Auxerre n'a pas craqué à la fin

Grand artisan du succès, Jean-Luc Vannuchi, l'entraîneur auxerrois, a salué le courage et l'abnégation affichés par ses troupes lors de cette rencontre. Il a surtout souligné le fait que son équipe n'ait pas craqué contre une formation habituée à revenir au score dans les ultimes instants du match. « Ce soir, nous avons réussi à tenir. En plus contre Guingamp qui est coutumier du fait. Ils sont souvent revenus au score en fin de match, dans les arrêts de jeu ou dans les prolongations. S'ils avaient égalisé à ce moment-là, la suite aurait été beaucoup plus compliquée. Mais s'ils n'ont pas égalisé, c'est qu'on en voulait peut-être un peu plus qu'eux », a indiqué l'entraîneur bourguignon, acclamé dans tout le stade, au coup de sifflet final. Beau joueur, l'entraîneur de l'En Avant Guingamp, Jocelyn Gourvennec, a tenu à mettre en avant les qualités de l'adversaire. « Je pensais que l'on aurait pu revenir dans le dernier quart d'heure mais Auxerre a haussé son niveau de jeu et il faut les féliciter », a-t-il indiqué.