22:54. CINQUIÈME TITRE POUR LE PARIS SAINT-GERMAIN ! Paris conserve son titre dans cette compétition et décroche sa cinquième Coupe de la Ligue grâce aux doublés du Suédois Zlatan Ibrahimovic (élu homme du match) et de l'Uruguayen Edinson Cavani. Le score est lourd pour Bastia mais il n'y a pas eu de match. Les Parisiens, outrageusement sereins, ont déroulé et ont surtout profité des nombreux espaces laissés par leur adversaire, rapidement réduit à 10 au bout de 20 minutes après l'exclusion de Squillaci. Les Bastiais vont rentrer en Corse plus que frustrés, il n'y a pas eu photo. Le #PSG, qui a déjà remporté le Trophée des Champions cet été, va retrouver le Stade de France fin mai pour défier Auxerre en finale de la Coupe de France.

Publicité
Publicité

Prochain rendez-vous pour le club de la capitale dès la semaine prochaine avec le quart de finale aller de la Ligue des Champions face au FC Barcelone.

90'. BUUUUUT POUR PARIS !!!!! Et de quatre... Le doublé pour Edinson Cavani. C'est Ibrahimovic qui lance l'Uruguayen avec une passe dans un intervalle, en profondeur, au timing parfait et Cavani ajuste Areola en ouvrant son pied droit, le ballon se dirigeant dans le petit filet.

89'. Encore une situation parisienne avec le centre de Maxwell au second poteau pour Cavani, qui tente une remise mais le ballon passe au dessus de la cage.

88'. Le Bastiais Cioni est averti pour un tacle dangereux sur Cavani. 

86'. Le Bastiais Peybernes est averti pour un tacle dangereux sur Ibrahimovic à l'entrée de la surface. Coup franc intéressant pour les Parisiens qui termine dans le mur.

Publicité

Le Suédois a tenté d'inscrire son triplé.

81'. Dernier changement pour Bastia qui fait entrer Brando à la place de Sio. On n'avait plus vu le Brésilien depuis son coup de tête sur le Parisien Thiago Motta, en aout. On pouvait s'y attendre, les sifflets ont résonné dans le Stade de France.

80'. BUUUUUT POUR PARIS !!!!! Merveille de centre d'Aurier sur le côté droit, qui trouve la tête d'Edinson Cavani. Le coup de tête de l'Uruguyen est subtile, parfait, puisqu'il croise le ballon et Areola ne peut rien faire. Cette finale est pliée.

78'. Enfin une occasion corse ! Gilet est servi au second poteau et tente un amorti poitrine mais le retour d'Aurier l'empêche de frapper. Après le corner, Bastia reste à l'attaque et Thiago Silva sauve un ballon sur sa ligne après la frappe d'Ayité légèrement déviée. La réduction du score était proche !

76'. Dernier changement pour Paris et c'est Rabiot qui cède sa place à Cabaye.

75'. Enième corner parisien, tiré par Lucas, mais Areola boxe le ballon.

Publicité

Derrière, on assiste à un lob splendide de Marquinhos de l'extérieur de la surface. Le ballon subtile du Brésilien est claqué par le portier bastiais, alors que le cuir allait sous la barre. Nouveau corner qui ne donne rien.

73'. Areola sort très vite dans les pieds de Cavani, Paris pousse pour tenter de marquer un troisième but. 

72'. Nouveau corner pour Paris tiré par Verratti, loin au second poteau. Pas de danger pour les Bastiais.

71'. Encore un changement pour Paris et c'est Pastore qui cède sa place à Lucas.

71'. Quel arrêt d'Areola, le portier bastiais permet à son équipe d'éviter l'humiliation ! C'est Verratti qui est parti dans la surface et qui après un festival déclenche une puissante frappe, plein centre de la cage.

69'. Sincèrement, il n'y a plus de match... Paris se dirige tranquillement vers un deuxième titre consécutif dans cette compétition alors que Bastia a baissé les bras et pense à la suite, son maintien en Ligue 1 à aller décrocher.

67'. Nouveau changement pour Bastia et c'est Palmieri qui est remplacé par Ayité.

66'. Au tour de Rabiot de tenter sa chance de loin pour le PSG mais son tir passe largement au dessus. Encore une fois, cette frappe vient conclure une très très longue séquence de possession du ballon pour les Parisiens. 

63'. Un centre de Lavezzi fuse devant le but d'Areola, Ibrahimovic ne peut pas reprendre sur cette action des Parisiens. C'était le dernier ballon de l'Argentin, remplacé par l'Uruguayen Cavani. 

61'. Corner parisien repoussé par Modesto et les Bastiais partent en contre-attaque. Ils manquent quand même de rythme et de solutions. Une action symptomatique du match. Bastia n'arrive pas à se montrer dangereux et à prendre de vitesse la défense parisienne. 

58'. Corner sur le côté droit de Lavezzi pour le PSG, Ibrahimovic récupère au second poteau, temporise mais son centre est contré et ne donne rien. 

57'. Paris domine et le PSG a une possession du ballon de... 67% ! Pour le moment, c'est un match à sens unique.

56'. Coup franc de Boudebouz lointain sur le côté gauche et qui arrive sur la tête de Marange au second poteau. Le Bastiais peut reprendre de la tête, au dessus de Maxwell mais son ballon passe à côté. Petit réveil pour Bastia. 

53'. On rappelle que les Bastiais sont un de moins, et il est difficile pour eux d'exister, de faire circuler le ballon entre les lignes. Les Parisiens, eux, récupèrent facilement les ballons. 

47'. Nouvelle situation de 3 à 0 pour Paris. Les défenseur de Bastia sont dépassés sur un ballon aérien et Lavezzi peut contrôler dans la surface, se retourner et frapper du gauche. Le tir de l'Argentin passe à côté du but.

46'. D'entrée, Pastore se faufile et déclenche une frappe de l'entrée de la surface. Belle action pour le PSG mais le ballon est arrêté par Areola. 

46'. C'est reparti au Stade de France ! Les Bastiais semblent déjà abattus, les Parisiens ont-ils déjà le titre en poche ?

21:50. MI-TEMPS ET PARIS DÉROULE FACE À BASTIA. C'est la pause au Stade de France. Pour le moment, il n'y a pas photo dans cette finale et le plus dur semble être fait. Réduit à 10 après l'exclusion de Squillaci, Bastia a encaissé deux buts d'Ibrahimovic. Paris n'a pas eu à forcer son talent pour mener au score. Les Parisiens se sont même procurés de nombreuses situations de 3 à 0. Les Bastiais vont devoir réaliser un énorme exploit s'ils veulent soulever le trophée, mais cela parait déjà très compliqué. 

48'. Au tour de Lavezzi de se retrouver face à Areola, toujours sur ce côté gauche dans la surface, pour un nouveau face à face obtenu par le PSG mais l'Argentin tire sur le portier corse. 

47'. Nouveau festival d'Ibrahimovic, pour le PSG, à l'entrée de la surface. Le Suédois s'était emmené de la poitrine un long ballon aérien, venant de l'arrière, et après un enchaînement à gauche dans la surface, il frappe finalement au dessus. 

45'. Il y aura 3 minutes de temps additionnel dans cette première période.

44'. Duel aérien entre le Bastiais Palmieri et le Parisien Pastore, tête contre tête. Le Corse n'a rien, l'Argentin reste au sol, sonné. 

41'. BUUUUUT POUR LE PSG !!!!! Il est l'oeuvre Zlatan Ibrahimovic qui signe un doublé, et quel but ! C'est Aurier qui déborde une nouvelle fois sur l'aile droite, qui centre et c'est dégagé de la tête par Peybernes. Le ballon arrive dans les pieds du Suédois qui déclenche une splendide frappe après un amorti de la poitrine, un tir puissant, à ras de terre, de l'extérieur de la surface et qui frôle le poteau. Areola est complètement battu et ne peut rien faire. Les Parisiens ont déjà plié cette finale !

40'. Coup franc lointain, à 35m dans l'axe pour Bastia. C'est Boudebouz qui s'en charge mais son piqué dans la surface arrive facilement dans les bras de Douchez.

38'. Occasion pour Paris. Aurier déborde sur l'aile droite et centre en retrait. Le ballon est dévié et Maxwell peut déclencher une frappe qui passe à côté. Il y avait quoi qu'il arrive un Parisien hors-jeu sur l'action.

37'. Le SCB est vraiment privé de ballon et ne fait que subir, que défendre, alors qu'il est mené au score. 

33'. Le PSG menant au score, il monopolise maintenant le ballon et le fait circuler. Les Parisiens gèrent leur avance et le match perd en rythme.

29'. Tentative lointaine de Verratti pour le PSG mais qui passe largement au dessus du but. Cette frappe venait conclure une longue situation en faveur des Parisiens.

27'. Corner pour Bastia obtenu par Palmieri. Boudebouz le tire, côté gauche, mais Ibrahimovic dévie le ballon au premier poteau. À 10, les Bastiais vont avoir du mal à se montrer dangereux... 

24'. Cahuzac est averti pour le SCB. Le capitaine bastiais est coupable d'une faute sur Pastore. Derrière, le coup franc lointain d'Ibrahimovic passe à côté. Le PSG semble avoir mis un sérieux coup sur la tête des Corses.

22'. Conséquence de l'exclusion, Danic est remplacé par Peybernes. Cruel pour l'ancien Lyonnais, mais réajustement tactique du coach de Bastia. 

21'. BUUUUUT POUR LE PSG ! Il est signé Zlatan Ibrahimovic qui transforme le penalty. Le Suédois frappe en puissance à gauche, en pleine lucarne, et Areola est pris à contre-pied.

20'. PENALTY POUR LE PSG ! Lavezzi part dans la surface, lancé par Ibrahimovic, il est fauché par Squillaci qui est expulsé. Ghislain Printant a beau contesté la décision de M.Bastien, celle-ci est terriblement logique. Il y a faute et l'arbitre applique le règlement... Bastia va terminer cette finale à 10 face à Paris.

18'. Pastore lance Lavezzi sur l'aile gauche, qui centre. L'Argentin trouvé la tête d'Ibrahimovic au second poteau mais celle-ci n'est pas cadrée pour les Parisiens. 

17'. Danic se montre assez intéressant pour les Bastiais, de nombreux décalages arrivent par son côté gauche. Les Corses ne sont pas timides dans ce début de match.

16'. Quand on dit que le PSG prend légèrement le dessus, la possession est déjà de 60% en sa faveur. Mais peu d'occasions dans ce début de match. 

11'. Le PSG et Pastore réclament une faute de main de Danic, pour le SCB, dans la surface, et par conséquent un penalty. L'arbitre ne bronche pas. On pouvait siffler... Cela aurait été sévère quand même.

10'. Toujours 0-0 entre les deux équipes, le duel est pour le moment assez équilibré.

6'. Le capitaine du PSG, Thiago Silva, reste au sol. Il a été touché par Squillaci sur l'action précédente. 

5'. Premier corner du match, il est pour les Bastiais. Boudebouz trouve la tête de Squillaci, par deux fois, mais l'action ne donne rien.

3'. Les Parisiens démarrent le match sur un bon rythme, tel un favori, en monopolisant le ballon. 

1'. C'est parti pour cette 21ème finale de la Coupe de la Ligue, dirigée par M.Bastien. 

20:57. Les deux équipes font leur entrée sur la pelouse du Stade de France, où 73 000 spectateurs sont réunis. Les traditionnelles cérémonies et spectacles, au passage magnifiques, sont terminées. La Coupe de la Ligue est sur le bord du terrain. 

Compositions officielles :

Paris Saint-Germain : Douchez - Maxwell, Thiago Silva, Marquinhos, Aurier - Rabiot, Matuidi, Verratti - Pastore, Ibrahimovic, Lavezzi. Remplaçants : Sirigu, Digne, Camara, Van Der Wiel, Lucas, Cabaye, Cavani.

SC Bastia : Areola - Palmieri, Modesto, Squillaci, Cioni - Gillet, Cahuzac, Boudebouz - Danic, Sio, Ayité. Remplaçants : Leva, Romaric, Diakité, Ayité, Brandao, Kamano, Peybernes.

Parcours des deux équipes dans la compétition. Pour arriver en finale, le PSG est entré en huitième de finale et il a battu successivement Ajaccio (1-3), Saint-Etienne (0-1) et Lille (0-1). Le SCB est lui entré en seizième de finale et il a dominé tour à tour Auxerre (3-1), Caen (3-2, ap), Rennes (3-1) et Monaco (0-0, ap).

Palmarès des deux équipes dans la compétition. Le Paris Saint-Germain est le tenant du titre, après avoir battu l'Olympique Lyonnais (2-1) la saison passée, et le PSG a soulevé quatre fois le trophée (1995, 1998, 2008 et 2014). Le Sporting Club de Bastia, lui, n'a jamais remporté la compétition et le SCB n'avait plus disputé de finale depuis celle de la Coupe de France en 2002. On signalera que la première finale de la Coupe de la Ligue a justement opposé Parisiens et Bastiais en 1995.

19:00. PARIS VISE UN GRAND CHELEM, BASTIA UN EXPLOIT. L'affiche de cette 21ème édition de la Coupe de la Ligue est plutôt particulière. Elle oppose en effet l'actuel leader de la Ligue 1 au 14ème, que l'on attendait pas forcément à ce stade de la compétition. Le Paris Saint-Germain veut tout gagner cette saison. Après avoir empoché le Trophée des Champions en début de saison, il veut faire main basse sur le championnat, les deux Coupes Nationales et pourquoi pas la Ligue des Champions. Pour le Sporting Club de Bastia, à l'inverse, cette finale n'est que du bonus mais serait vécu comme un immense exploit pour un club qui n'a plus soulevé de Coupe depuis la Coupe de France en 1981. Les Parisiens sont, forcément, les grandissimes favoris de cette rencontre mais ils devront se passer de leur défenseur brésilien David Luiz et du milieu italien Thiago Motta. Par contre, ils enregistrent le retour de l'attaquant brésilien Lucas. Les Bastiais ont quant à eux choisi de se priver du meilleur buteur de la compétition (3 buts), l'attaquant Djibril Cissé, qui ne figure pas dans le groupe. Une raison d'y croire pour le peuple corse, la victoire des hommes de Ghislain Printant face à ceux de Laurent Blanc en janvier dernier à Furiani, et quel succès (4-2) ! #Football