Soyons un peu chauvin pour une fois, ça n'arrive pas si souvent que ça ! Et puis l'occasion est belle : avoir un représentant belge en demi-finale d'une compétition européenne, c'est une possibilité qui ne se représentera (peut-être) pas chaque année ! Alors ne voyons que le côté positif et faisons preuve d'un peu de chauvinisme !

Pour suivre la rencontre en direct, c'est par ici ! 

Le Club de Bruges souverain en déplacement

Tout au long de la campagne européenne (historique) du Club, une chose est claire : si les Brugeois ont été solides à domicile, ils l'ont été encore plus à l'extérieur ! 0-3 à Helsinki (2-1 au Jan Breydel), 0-4 à Copenhague (0-0 at home), inutile de rappeler le 1-3 à Besiktas ça tout le monde s'en souvient encore.

Publicité
Publicité

Finalement, les seules confrontations où les Blauw en Zwart se sont montrés plus « faibles » à l'extérieur, c'était en 16e de finale contre … Aalborg, équipe contre laquelle, au Danemark, les hommes de Michel Preud'homme n'avaient gagné « que » 1-3 contre un 3-0 bien tassé à domicile !

Bref, si l'on s'en tient à ces seuls chiffres, Bruges ne peut que faire mieux en Ukraine. Et comme l'aller s'est soldé par un match nul, le retour ne devrait être que synonyme de victoire… Non allez là c'est vrai, un peu de chauvinisme c'est bien mais il ne faudrait pas non plus en avoir de trop à la manière de nos voisins français...

Quoique... Il faut souligner le fait qu'un match nul avec des buts qualifierait le Club pour les demi-finales sans devoir passer par la case prolongations ! Et là encore, les chiffres peuvent donner de l'espoir aux Brugeois : mis à part au Torino, le Club a toujours marqué à l'extérieur (et au minimum trois buts) cette saison en #Europa League.

Publicité

Alors bien sûr, le Dnipro n'est pas Helsinki, ni Copenhague ou encore moins Aalborg mais les faits sont là ! Alors ce n'est pas un petit but qui doit faire peur aux Blauw en Zwart !

Surtout que même si le Dnipro a été solide à la maison en 16e et en 8e de l'Europa League, ils ont tout de même été battus deux fois en Ukraine durant la phase de poules : contre l'Inter c'est vrai mais aussi et surtout contre Qarabag, bref le NSK Olimpiyskyi Stadion (situé à Kiev, vu les circonstances en Ukraine) n'est pas non plus une forteresse imprenable !

Enfin terminons ces petites stats par le fait qu'à l'opposé des buteurs, c'est bien évidemment Mathew Ryan qui gardera les buts brugeois. Le meilleur gardien de la compétition belge a déjà prouvé qu'il pouvait s'ériger en véritable mur (cfr match au Torino) et qu'en plus de ça, même quand il fait une erreur, bien souvent il bénéficie de cette chance qui fait les grands gardiens

Beaucoup d'absences mais beaucoup de solutions aussi !

Principales sources de doutes au match aller : les nombreuses blessures ou absences ! Pas moins de huit joueurs ne pouvaient être alignés ! Et bien que MPH ait été habitué à trouver des solutions depuis quelques temps, une absence se faisait plus problématique que les autres. Duarte blessé, quelle défense MPH allait-il aligner ? La réponse a été facile, presque évidente : Timmy Simons !

Le capitaine de 38 ans a été exemplaire à une place qui n'est pas la sienne.

Publicité

Et même si son absence s'est faite sentir au milieu de terrain, il aura dirigé la défense brugeoise tel véritable un chef d'orchestre (bon ok, je m'emballe encore un peu là, mais il a été vraiment solide !). Et bien que Duarte soit repris cette fois-ci dans la sélection, il n'y a quand même que peu de chance qu'il soit aligné ! Mais qu'il soit sur le terrain ou non, la défense devrait se montrer aussi solide qu'à l'aller !

Mais le problème d'arrière-garde résolu, la perte de qualité n'a fait que se déplacer dans l'entrejeu. Gato Silva aligné pour remplacer Simons n'a d'ailleurs pas fait une grande première période et c'est peu dire ! A la décharge du Chilien, il ne joue vraiment pas beaucoup et le manque de rythme, surtout dans une compétition européenne, ça ne pardonne pas ! Mais sa seconde mi-temps a elle été encourageante. Bref, même s'il n'a pas joué ce weekend contre Anderlecht, espérons que ces 90 minutes prestées lui aient redonné ce rythme dont il manquait cruellement et un peu de confiance aussi !

De rythme, il en est question aussi pour Victor Vazquez. Le meneur de jeu espagnol revenu plus vite que prévu de blessure recommence à se montrer décisif. Bien qu'il ne soit pas encore au niveau qui était le sien quelques semaines auparavant (quoi de plus normal), contre Anderlecht c'est lui qui a délivré les deux assists !

Alors même si il devait carrément passer à côté de son match, un coup-franc pourrait donc suffire aux Brugeois ! Et puis MPH a déjà prouvé que les Blauw en Zwart ne dépendaient pas exclusivement de l'Espagnol.

Bref, ce soir le Club de Bruges possède certains atouts (ou des atouts certains) dans sa manche, les demi-finales ne sont donc pas qu'une utopie …

Pour suivre la rencontre en direct, c'est par ici !  #Football #Belgique