22:38. C'EST TERMINÉ, L'AS MONACO À SON TOUR ELIMINÉ. En manque de solutions et de créativité, Monaco est tombé face à une solide équipe de la Juventus, qui a tenu en faisant marcher son expérience. L'ASM n'a pas eu de réussite. Le penalty controversé de l'aller aura suffi aux Turinois dans cette double confrontation. Les Monégasques peuvent être fiers de leur campagne européenne mais désormais, il n'y a plus de club français dans cette Ligue des Champions et sur la scène continentale. 12 ans plus tard, la "Vieille Dame" retrouve le dernier carré de la C1.

92'. La Juve obtient un corner puis un coup franc et temporise.

Publicité
Publicité

Il ne reste plus que 2 minutes à Monaco pour arracher la prolongation.

91'. Il y aura 4 minutes de temps additionnel. 

90'. Dernier changement à la Juve, pour casser le rythme et c'est Evra qui cède sa place à Padoin. Le Français, ancien joueur de Monaco, sort sous les applaudissements de Louis-II.  

90'. Coup franc de Pirlo des 35m, plein axe. Le milieu italien tente la frappe direct. Il y a beaucoup d'effets et cela touche l'angle de la lucarne ! Subasic était battu. Quelle occasion italienne, la plus belle du match !

87'. Nouveau changement à Monaco, Ferreira Carrasco est remplacé par Matheus. Ce sont les dernières minutes, l'assaut doit être lancé par l'ASM mais ce n'est pas vraiment le cas...

86'. Sur un coup franc monégasque, Tevez est averti pour avoir retardé la reprise du jeu. 

81'. La Juventus obtient seulement son premier corner de la rencontre et finalement Raggi dégage acrobatiquement le ballon pour Monaco.

Publicité

77'. Nouveau remplacement à la Juve, c'est Vidal qui cède sa place à Pereyra.

76'. Un geste d'humeur de Kondogbia sur Pirlo vaut un carton jaune au milieu monégasque. 

76'. Et justement, un changement offensif du côté monégasque avec l'entrée de Germain à la place de Martial.

74'. On approche du dernier quart d'heure et Monaco n'a toujours pas trouvé la faille. L'ASM doit tenter le tout pour le tout, pour ne pas avoir de regret. Elle n'a rien à perdre. 

69'. Changement à la Juventus avec en attaque la sortie de Morata remplacé par Llorente, un Espagnol en remplace un autre.

67'. La Juventus continue de jouer en contre, et ne montre pas grand chose si ce n'est en défense. Elle s'appuie sur son métronome Pirlo pour initier de rares mouvements. 

62'. Et au tour de Bernardo Silva de déclencher un tir similaire du gauche, toujours pour les Monégasques, pour un résultat identique... 

61'. Encore une frappe des joueurs de la Principauté, signée Kondogbia à l'entrée de la surface mais son tir du gauche est complètement dévissé et passe très loin du but.

Publicité

59'. La Juventus est proche de la rupture, Monaco ne devra pas regretter ce temps fort ! 

57'. De nouveau un corner pour l'ASM, de la gauche vers la droite mais encore une fois, celui-ci ne donne rien. Sur le contre de la Juve initié par Pirlo, Morata pense pouvoir se présenter seul face à Subasic mais quel retour d'Abdennour pour sauver la défense monégasque. 

55'. Sortie de Buffon dans les pieds de Berbatov, après une nouvelle relance ratée par les Turinois. Monaco pousse mais ne trouve pas la faille. L'ASM débute bien cette seconde période, mais il faut marquer !

50'. Coup franc de Ferreira Carrasco pour Monaco, de la droite vers la gauche à l'entrée de la surface mais il est mal tiré et file au second poteau. Le danger revient finalement sur le but des Turinois et Buffon rate sa sortie. Il faut un Evra attentif pour dégager le ballon sur sa ligne. Dans la continuité la Juventus part en contre mais celui-ci est stoppé net par une faute des Monégasques. Bernardo Silva écope d'un jaune pour avoir bloqué Morata dans son élan. 

47'. Tour à tour en position de frappe, Bernardo Silva et Ferreira Carrasco glissent au moment de déclencher. Frustrant ! Mais les Turinois ne sont pas sereins et les Monégasques le sentent. 

46'. Le match reprend, cette fois ce sont les Turinois qui donnent le coup d'envoi de cette seconde période. À noter le premier changement monégasque avec l'entrée de Berbatov, pour apporter une solution offensive, à la place de Toulalan. Raggi a récupéré le brassard de capitaine.

21:32. L'AS MONACO ET LA JUVENTUS TURIN TOUJOURS DOS À DOS. Toujours pas de but au stade Louis-II. Les Monégasques font pourtant la meilleure impression avec de l'envie et des situations. Par contre, ils se sont mis en danger à plusieurs reprises par des errements défensifs et des fautes individuelles qui auraient pu couter cher. La Juventus se nourrit de cela, pour le moment, et tente de bétonner son arrière garde. La seconde période s'annonce palpitante.

46'. Il y aura 1 minute de temps additionnel.

45'. Une frappe puissante de Tevez passe juste à côté de la cage de Subasic, l'Argentin a déclenché de l'extérieur de la surface après avoir été lancé par Morata dans la profondeur. L'Espagnol se fait d'ailleurs faucher par Fabinho mais le Brésilien de Monaco n'est pas averti. Le carton aurait été mérité. Encore une frayeur pour les Monégasques, qui relancent la Juve par leurs erreurs.

44'. Raggi perd un ballon au sein de la défense monégasque et cela met le feu. Finalement les Turinois n'arrivent pas à déclencher la frappe. L'ASM s'est fait peur. 

43'. Ferreira Carrasco reprend difficilement un centre venant de la droite, de la tête, mais celle-ci n'est pas cadré. Ce n'était pas évident mais Monaco continue de pousser.

41'. La Juve termine un peu mieux cette première période, et sort davantage grâce aux sublimes passes de Pirlo. Monaco se montre tout de même toujours dangereux, mais essentiellement en contre et grâce à la rapidité de ses joueurs offensifs. 

36'. Monaco réclame un penalty pour un contact sur Kondogbia, au milieu de trois défenseurs italiens, à l'angle droit de l'entrée de la surface de réparation de la Juventus. Effectivement le milieu monégasque ne peut plus tenter quoi que ce soit mais vient s'encastrer dans ses adversaires, qui jouent le ballon. C'était néanmoins limite. 

33'. Une tête de Kurzawa au deuxième poteau, après un centre de Bernardo Silva de la droite vers la gauche, passe largement à côté du but mais Monaco se montre encore une fois dangereux. La Juve, elle, campe dans sa moitié de terrain et n'arrive pas en sortir, ou que très rarement. 

31'. Moutinho reste au sol après avoir reçu une semelle de Chiellini. Le défenseur de la Juve a déjà été averti dès la 1ère minute et il ne faudrait pas, pour lui, qu'il commette un autre geste de la sorte, au risque de laisser son équipe à dix. Le Portugais peut quant à lui reprendre sa place.

28'. Combinaison entre Moutinho et Ferreira Carrasco à l'entrée de la surface italienne mais le tir du Portugais passe au dessus. Les Monégasques réclament un corner qui n'est pas accordé, à tort. 

26'. Sortie rassurante de Subasic devant Lichsteiner, lancé dans la profondeur par l'inévitable Pirlo, depuis le rond central. Mais le Suisse n'a pas le temps de se saisir du ballon car le portier monégasque était le plus prompt. 

26'. Il y a quelques contacts et l'arbitre doit calmer les esprits. L'investissement va de pair avec l'enjeu de la rencontre ; une intensité qui donne un spectacle intéressant. 

20'. Nouvelle grosse frappe de Kondogbia, encore plein axe, des 25m. Le milieu monégasque se débarrasse de son vis à vis pour armer du pied gauche mais directement dans les bras de Buffon, sur la ligne, et au centre de la cage. 

19'. La Juve joue vraiment très bas, avec un bloc défensif compact qui ne laisse que peu d'espaces. Elle veut préserver son but d'avance mais Monaco fait bien circuler le ballon et tente d'étirer cette défense pour justement trouver des brèches. 

15'. Quelle action, encore, pour Monaco ! Percée de Bernardo Silva sur le côté droit, après un petit jeu à quatre consécutif à une touche. Le Portugais fait un festival dans la surface et déclenche un centre en retrait que Barzagli est à deux doigts de dévier dans sa cage. Le CSC n'était pas loin. Le défenseur de la Juve propulse finalement le ballon en corner. Celui-ci ne donne rien.

10'. Les Monégasques conservent le ballon, et mettent la pression sur la Juve. Ils ne font pas n'importe quoi en se jetant à l'assaut, ils temporisent et se montrent percutants. Ils sont sur la bonne voie. 

8'. Petite situation pour la Juve, la première, avec une tête de Tevez au milieu de deux défenseurs monégasques, à la suite d'une longue ouverture. Subasic n'est absolument pas inquiété.

5'. ENORME frappe de Kondogbia qui frole la lucarne. Le danger arrive du côté droit, le milieu international contrôle le ballon en le soulevant et déclenche la volée des 25m, plein axe. Cela passe juste à côté. Mais quelle entame de l'ASM et quel geste ! L'ancien joueur de Séville confirme ses très bonnes prestations en Ligue des Champions cette saison, comme face à Arsenal et au match aller la semaine passée.

5'. Plusieurs joueurs de la Juve semblent avoir du mal avec leurs appuis. N'ont-ils pas choisi les bons crampons ?

2'. Ferreira Carrasco rate son coup franc, dommage. En tout cas la Juventus n'attaque pas le match avec le plein de confiance. Le geste de son défenseur est loin d'être rassurant. Il a glissé sur une pelouse qui, au passage, est un véritable billard.

1'. Grosse faute de main de Chiellini ! Le défenseur italien écope d'un carton jaune mérité. Après avoir glissé, et perdu le ballon presque à l'entrée de sa surface de réparation, il se jette sur le cuir pour l'intercepter de la main et éviter l'action monégasque. C'est antisportif ! Coup franc intéressant pour l'ASM.

1'. C'est parti dans ce quart de finale retour ! Les Monégasques ont donné le coup d'envoi, la Juve a préféré choisir le terrain. On signalera que les arbitres sont Ecossais.

20:44. En tout cas, il y aura du suspens ce soir ! Le duel s'annonce équilibré et indécis.

20:43. On signalera la présence de nombreux supporters italiens, des "Juventini", en raison de la proximité avec la frontière. La Juve est surnommée "la fiancée de l'Italie", et compte des dizaines de millions de sympathisants à travers le monde.

20:42. Les deux équipes pénètrent sur la pelouse de Louis-II, l'hymne de la Ligue des Champions résonne. L'ambiance des grands soirs ? Jour d'exploit ? On a rarement vu l'enceinte de la Principauté aussi garnie...

Les compositions officielles :

AS Monaco : Subasic - Fabinho, Raggi, Abdennour, Kurzawa - Toulalan, Kondogbia, Moutinho - Bernardo Silva, Martial, Ferreira Carrasco. Remplaçants : Stekelenburg, Walace, Echiejile, Dirar, Germain, Carvalho, Berbatov.

Juventus Turin : Buffon - Chiellini, Bonucci, Barzagli - Evra, Vidal, Pirlo, Marchisio, Lichtsteiner - Morata, Tevez. Remplaçants : Storari, Ogbonna, Padoin, Sturaro, Pereyra, Matri, Llorente.

Le scénario pour y croire. Il suffit de se remémorer la campagne de l'AS Monaco entre 2003-2004. En huitième de finale, les Monégasques s'étaient inclinés à l'aller (2-1) face aux Russes du Lokomotiv Moscou avant de se ressaisir au retour (1-0) à Louis-II. Idem en quart de finale, cette fois face au Real Madrid. Après une défaite (4-2) au Santiago Bernabeu, les joueurs de la Principauté avaient réalisé une performance incroyable, au terme d'un scénario rocambolesque, pour dominer les Espagnols au retour (3-1) à Monaco.

16:00. L'AS MONACO, DERNIER ESPOIR DU #Football FRANÇAIS. Après l'élimination du Paris Saint-Germain par le FC Barcelone mardi, les Monégasques portent sur leurs épaules les dernières chances de la France sur la scène européenne cette saison. Les joueurs de la Principauté gardent des chances de qualification, 40% pour être très précis et en se référant sur plus de 800 scénarios similaires, après leur défaite (1-0) au match aller au Juventus Stadium (revivez la rencontre), avec notamment un penalty litigieux concédé. Leur prestation la semaine dernière laisse un peu perplexe mais Monaco est vraiment capable de tout cette saison, à l'image de sa double confrontation victorieuse face aux Anglais d'Arsenal au tour précédent. En ce qui concerne les forces en présences, à l'ASM Leonardo Jardim pourra compter sur le retour au milieu de terrain de l'expérimenté Jérémy Toulalan. La forme du moment d'Anthony Martial et du Portugais Bernardo Silva seront les autres atouts monégasques. À la Juve, Massimiliano Allegri devrait opter pour un schéma assez défensif, toujours sans le Français Paul Pogba, mais avec tous ses autres cadres. Tache aux actuels 3èmes de la Ligue 1 d'essayer de ne pas concéder de but, face au serein leader de la Serie A, au risque ensuite de se retrouver face à l'illustre "catenaccio". #Champions League