Au terme des matchs aller des quarts de finale de l'Europa League, quelles écuries sont les plus proches du dernier carré de la compétition ?

Le Napoli quasiment qualifié

Présentée comme l'affiche incontestable de la soirée, la rencontre entre Wolfsburg et le Napoli a connu un scénario à sens unique, mais surtout très cruel pour le dauphin du Bayern Munich en Bundesliga.

Néanmoins, l'ouverture du score de Gonzalo Higuain au quart d'heure de jeu est entachée d'une évidente faute de main de l'attaquant argentin, bien malicieux sur ce coup là.

Même si l'arbitrage n'a pas été brillant sur cette action, force est de constater que l'arrière garde allemande a démontré d'invraisemblables largesses, qu'il s'agisse de la paire de défenseurs centraux Knoche-Naldo, ou encore du défenseur latéral suisse Ricardo Rodriguez.

Publicité
Publicité

Avec une victoire 4-1 à l'extérieur, les Napolitains peuvent tranquillement se tourner vers le match retour au Stade San Paolo.

Séville a été patient

Dans un stade Ramon Sanchez-Pizjuan clairsemé, mais toujours aussi chaud, les tenants du titre étaient opposés au Zénith Saint Petersbourg d'André Villas Boas.

Si les Russes ont longtemps cru tenir l'exploit grâce à une réalisation de Ryazantsev peu avant la demi-heure de jeu, ils ont cédé face à la qualité du collectif andalou.

Patient, le FC Séville a ainsi attendu le dernier quart d'heure de jeu pour enfin faire trembler les filets, en égalisant d'abord par l'intermédiaire de l'inévitable Bacca, entré en cours de jeu, avant de voir Damian Suarez, lui aussi remplaçant au coup d'envoi, offrir la victoire aux siens à 2 minutes du terme d'une belle reprise de volée.

Publicité

En ballottage favorable, les Espagnols semblent tenir le bon bout dans cette double confrontation.

La Fiorentina sauve les meubles

Malgré une excellente première période de la part des hommes de Vincenzo Montella, la Viola s'est faite piéger sur une frappe contrée de l'international néerlandais Jeremain Lens, ce dernier ouvrant ainsi le score pour le Dynamo Kiev.

Si le Stade Olympique a longtemps cru à une victoire des siens, il a déchanté dans les arrêts de jeu du match à cause du jeune Babacar.

D'une astucieuse bicyclette, le Sénégalais de 22 ans a trompé le vétéran Shovkovskiy et donné à la Fiorentina de bien meilleures chances de qualification.

L'incertitude

Le Jan Breydel Stadion a assisté à un match plaisant mais malheureusement sans buts entre le FCBruges et le Dnipro Dnipropetrovsk, dans ce qui constituait l'opposition la plus inattendue de ces quarts de finale.

En fin de match, sans un énorme sauvetage de leur portier australien Matthew Ryan sur une frappe lointaine de Yevhen Konoplyanka, les Belges auraient même pu s'incliner.

Tout reste possible entre les 2 équipes. #Football