En s'assurant une deuxième victoire consécutive, la troisième en quatre course de championnat, le Britannique a réaffirmé la suprématie qu'il exerce sur la formule 1 depuis l'année dernière. Et fait un pas de plus vers une troisième couronne mondiale. Dominateur tout le weekend (libres 3 - pôle position, la 4e en 4 courses - course), Hamilton a laissé ses poursuivants se battre pour les places d'honneur.

Certes, Ferrari a accompli d'importants progrès et peut hisser ses monoplaces sur le podium. Certes, Nico Rosberg, coéquipier et rival chez Mercedes, tente de le déstabiliser par ses déclarations dans les médias. Mais sur la piste, c'est toujours le champion du monde en titre qui vient chercher les gros points. À l'issu du Grand Prix, Hamilton déclarait: "gagner contre Ferrari ou Nico, c'est pareil".

Publicité
Publicité

Premier podium pour Räikkönen en 26 courses

Une jolie explication pour la 2ème place entre Vettel, Rosberg et Räikkönen a tourné à l'avantage du Finlandais, qui avait opté pour une stratégie décalée. Parti quatrième, souvent derrière Rosberg et Vettel pendant la course, Iceman a opéré une remontée fantastique dans le dernier relai, en chaussant des pneus tendres. "Nous étions vraiment rapides sur la fin mais il nous a manqué quelques tours (pour attaquer Hamilton)," expliquait Räikkönen sur le podium.

Rosberg 3ème, Vettel seulement 5ème

Quant aux affaires de Nico Rosberg, elles ne s'arrangent toujours pas. Avec les deux Ferrari intercalées entre lui et Hamilton après le premier virage, l'Allemand a cravaché pour reprendre la deuxième place. Piégé au stand par Vettel et finalement victime de la remontée de Räikkönen, l'Allemand finit troisième.

Publicité

L'autre déçu du week-end, au regard du potentiel de sa Ferrari, est le quadruple champion du monde Sebastian Vettel. En cassant son aileron avant dans sa lutte avec Rosberg, il a été contraint de rentrer au stand et de finir cinquième, derrière Bottas (Williams).

Renault en galère, Alonso à l'arrivée, Grosjean dans les points

Les tensions entre Red Bull et Renault, son motoriste, n'ont pas fini de s'envenimer. Le moteur de Daniel Riccardio a cassé pour la troisième fois cette saison, et l'Australien ne peut réglementairement utiliser qu'un seul moteur pour la fin de la saison. Malgré la casse, qui a eu lieu dans la dernière ligne droite du dernier tour, il a pu rejoindre l'arrivée et finir 6ème. Christian Horner, directeur d'équipe de Red Bull, a préféré ironiser en déclarant que les restes du moteur ferait une belle "table basse pour prendre le café".

Bilan mitigé chez McLaren où Button n'a pas pu prendre le départ à cause d'un problème électronique, mais où Alonso s'est déclaré "satisfait" d'avoir boucler la course, 11ème et à la porte des points.

Publicité

Le français Romain Grosjean finit pour la deuxième fois de la saison dans les points, 7ème sur sa Lotus.

Classement pilote après 4 courses:

Hamilton: 93 pts

Rosberg: 66 pts

Vettel: 65 pts

Räikönnen: 42 pts

Massa: 31 pts

Bottas: 30 pts

Ricciardo: 19 pts

Nasr: 14 pts

Grosjean 12 pts

Hülkenberg: 6 pts

Classement constructeur:

Mercedes: 159 pts

Ferrari: 107 pts

Williams: 61 pts

Infiniti- Red Bull 23 pts

Sauber: 19 pts #Automobile