A l'heure où la F1 voit ses audiences chuter lourdement, la faute notamment à des spectateurs européens de moins en moins nombreux, et que le WRC perd de plus en plus de diffuseurs, la Formule E pour Electrique a pointé le bout de son museau depuis septembre 2014. D'ailleurs ce weekend a lieu le 6e ePrix de cette toute première saison de Formula E. A cette occasion, intéressons-nous plus en détails à cette discipline survoltée ...

Des bolides identiques

Bien sûr, le point de départ de cette Formula E comme son nom l'indique, c'est l'utilisation de l'énergie électrique pour tout carburant, c'est d'ailleurs le tout 1er championnat du monde 100% électrique de la FIA.

Mais l'autre point essentiel de ce championnat, c'est l'utilisation d'un même modèle de monoplace pour l'ensemble des 10 écuries du plateau.

Publicité
Publicité

Il s'agit d'une Spark-Renault SRT_01E. Le châssis a été conçu par Dallera, les batteries par Williams, le moteur est un McLaren et les pneus sont fabriqués par Michelin.

Le poids minimum de cette monoplace a été fixé, pilote inclus à 896 kg. Les batteries à elles seules pèsent 320 kg ! La puissance maximum de ce bolide des temps modernes est de 270 chevaux pour une vitesse maxi, bridée par la FIA, de 225 km/h. Bien évidemment, le son émit par ce moteur est assez particulier, en fait il n'y en a  pas vraiment, le son produit provient plutôt du frottement de la monoplace dans l'air ! Au final, cela donne une impression d'être confronté à une voiture téléguidée grandeur nature. Mais de l'avis général, le public a plutôt apprécié ce bruit un peu spécial !

Visuellement parlant, les monoplaces ressemblent assez fortement aux autres plus connues de la Formule 1.

Publicité

Pour le grand public, le seul changement notable se situe au niveau des pneus, ceux-ci bénéficient de protections avant facilement repérables, ce qui doit empêcher toute crevaison encourue lors d'une touchette !

Des ravitaillements d'un nouveau genre

Adios les ravitos classiques en essence et bienvenue au changement… de monoplace en cours d'ePrix ! Et oui parce que le problème de la consommation d'essence n'est jamais remplacé que par le spectre d'une batterie vide de toute ressource électrique… En course d'ailleurs, le spectateur peut suivre en temps réel le pourcentage d'énergie restant pour chaque pilote ! Une fois dans le rouge, ce qui se produit vers la mi-course, pas question de changer les batteries de chaque monoplace. Non, chaque pilote rentre aux stands et change tout simplement de bolide. Des ravitaillements beaucoup plus zens qu'en F1 par exemple, chaque pilote ayant un temps minimum à respecter à chaque arrêt aux stands.

Cette durée minimum est fixée avant chaque ePrix et est avant tout mise en place pour garantir la sécurité du pilote, il ne faudrait pas qu'au changement de monoplace un équipement de sécurité soit mal remis en place pour gagner quelques secondes !

Autre point important, les changements de pneus sont interdits, sauf en cas de crevaison !

Suite de cet article et des spécificités de la Formule E par ici.

Ne loupez pas le direct commenté du ePrix de Long Beach (USA)  que Blasting News vous propose demain à 00h45 du mat , 15 minutes avant le début de la course ! #Automobile