Malgré leur volonté et l'incroyable pressing exercé, les Marseillais ne sont pas parvenus à prendre la mesure du Paris Saint Germain lors du Clasico.

Le doublé d'André Pierre Gignac n'aura pas suffi pour vaincre des Parisiens plus réalistes, comme en attestent les deux buts inscrits coup sur coup au début de la seconde période, d'abord par le Brésilien Marquinhos, suite à un cafouillage dans la surface, puis par le malheureux Morel contre son camp, le défenseur n'ayant pas su résister à la pression de Zlatan Ibrahimovic sur cette action.

Le coach des champions de France 2010, Marcelo Bielsa, a par ailleurs admis en conférence de presse d'après match que son équipe n'avait jamais réussi à contrôler les débats et à installer son propre jeu.

Publicité
Publicité

En perdant ce choc décisif, l'Olympique de Marseille, annoncé un temps comme le candidat le plus sérieux au titre, va maintenant devoir regarder dans le rétroviseur, ou plutôt du côté du voisin monégasque.

Les coéquipiers de Steve Mandanda sont à portée de fusil de l'As Monaco.

Actuels quatrièmes de Ligue 1, les hommes de Leonardo Jardim peuvent recoller à hauteur de l'#OM en cas de victoire ce mardi au Stade Louis II face à Montpellier, dans le cadre d'un match en retard de la 25ème journée.

Un calendrier dantesque

Mais le principal souci pour Marseille se situe au niveau du calendrier.

Le club présidé par Vincent Labrune va devoir cravacher, et surtout retrouver son niveau de jeu de la première partie de sa saison, pour espérer ne serait-ce que sauvegarder sa place sur le podium, synonyme de tour préliminaire de Ligue des Champions, et d'une possible manne financière importante en conséquence. Sur 7 maths restants à disputer, l'OM devra se déplacer 4 fois.

Publicité

Dès dimanche prochain, c'est un nouvel exploit que devront réaliser Payet et consorts, car c'est un périlleux déplacement en terre bordelaise qui les attend. Depuis bientôt quarante ans, une drôle de tradition plane au dessus de chaque déplacement des Marseillais dans le Sud-Ouest. Incapables de l'emporter dans l'arène des Girondins de Bordeaux depuis une victoire 2-1 le 1er octobre 1977, c'est peu de dire que les Olympiens peuvent légitimement s'attendre à ne pas retourner au bercail avec les trois points en poche.

Malheureusement, la semaine suivante, dans le cadre de la 33ème journée, Marseille devra aller batailler à Nantes face à des Canaris qui voudront effacer leur défaite 2-0 au match aller. Mais le gros morceau arrivera un petit peu plus tard. Lors des journées numéro 36 et 37, les champions d'automne recevront d'abord l'As Monaco, avant d'aller défier Lille au Stadium Nord.

Devant cet enchaînement de rencontres très compliquées, l'OM arrivera-t-il à engranger suffisamment de points pour ne pas gâcher une saison qui avait pourtant si bien débutée ? #Football #Marseille sport