Hier soir, avec les qualifications du Barça et du Bayern Munich, la #Champions League a fait comprendre aux outsiders à quel point il était difficile de rejoindre le dernier carré.

Ce soir, Monaco et l'Atletico, respectivement face à la Juventus de Turin, 2 fois vainqueur, et le #Real Madrid, 10 fois vainqueur, tenteront de bousculer un ordre établi.

Jardim a-t-il trouvé la méthode miracle ?

Même si lors du match aller, l'ASM s'est avérée être l'équipe ayant le plus frappé sur le but de Buffon depuis le début de la compétition, elle n'a pas su faire trembler les filets adverses, avec en point d'orgue la précoce occasion manquée par Yannick Ferreira Carrasco au Juventus Stadium.

Publicité
Publicité

Malheureusement, l'actuel troisième de Ligue 1 s'avère être le plus dangereux lorsqu'il n'est pas mené au score et qu'il dégoûte les attaquants adverses avec sa défense de fer.

Ce soir, c'est hélas un autre cas de figure qui attend les coéquipiers de Jérémy Toulalan.

Vaincus 1-0 en Italie suite à un penalty peu évident, les Monégasques vont devoir faire ce qu'ils n'aiment pas, c'est à dire attaquer pour remonter un handicap.

Peu enclin à se découvrir dans les matchs couperets, comme le prouve sa prestation indigente réalisée au Stade Louis II face à Arsenal en huitièmes, ou encore le triste 0-0 ayant débouché sur une défaite aux tirs aux buts face à Bastia en demi-finales de la Coupe de la Ligue, Monaco va devoir se faire violence.

Bien sûr, Dimitar Berbatov et consorts devront faire preuve d'un réalisme total si ils veulent reproduire l'exploit de 2004 et rejoindre le cercle ultra-fermé des demi-finalistes.

Publicité

Simeone veut se venger

A quelques secondes d'un sacre surprise en 2014, mais finalement vaincu par le Real et ses stars en finale, l'Atletico n'a pas oublié.

Loin de pouvoir défendre leur titre en Liga, les Colchoneros misent dorénavant sur la Champions League pour offrir à leurs bouillants supporters un trophée cette saison.

Après avoir concédé un bon match nul 0-0 au Calderon à l'aller, les coéquipiers d'Antoine Griezmann et de Fernando Torres se déplaceront à Santiago Bernabeu avec la ferme intention de marquer et de faire douter d'entrée les hommes de Carlo Ancelotti.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, la Maison Blanche sera d'ores et déjà privée de Gareth Bale, Marcelo, Karim Benzema, et surtout, de sa plaque tournante du milieu de terrain, en la personne du Croate Luka Modric. #Football