Hier soir, Canal+ diffusait le match de #Football PSG - FC Barcelone (1-3), quart de finale aller de la Ligue des Champions. Un match suivi par 2,7 millions de téléspectateurs, soit 11,1% du public (46% des abonnés). Malgré le boycott du club, le joueur parisien Mawxell et le sélectionneur Laurent Blanc ont accepté de répondre aux questions des journalistes de la chaîne cryptée.

Un boycott excessif selon Michel Denisot

Le 10 avril dernier, suite aux sanctions affligées aux joueurs Zlatan Ibrahimovic (#PSG) et Dimitri Payet (OM) après leurs propos tenus dans les vestiaires, les deux clubs avaient décidé conjointement de boycotter Canal+ jugeant que la chaîne était responsable de la diffusion des images du vestiaire qui auraient servi de pièce à conviction dans le choix des sanctions.

Publicité
Publicité

Michel Denisot, qui était l'invité de Yann Barthès dans "Le Petit Journal", a réagit au boycott le jugeant un peu excessif. "Il devrait y avoir aujourd'hui une réunion pour qu'on essaye de régler ça avec un peu d'humour comme le font les journalistes de Canal qui font bien leur boulot. Le micro n'a jamais été responsable des propos. Et parfois, il y a des clubs qui sont contents de trouver des micros et des caméras quand ça les arrange" a-t-il déclaré.

Lors de la finale de la Coupe de la Ligue le 11 avril dernier face à Bastia (victoire des parisiens 4-0), Laurent Blanc avait refusé de répondre aux questions d'un journaliste du groupe Canal+. Le boycott est bel-et-bien de rigueur... Mais uniquement en Ligue 1.

Une obligation médiatique

Si l'entraîneur du PSG ainsi que le latéral gauche Maxwell ont accepté de parler au micro de Canal+ hier soir, ce n'est pas parce que le boycott est terminé mais simplement par simple obligation médiatique.

Publicité

Comme l'explique le journal L'Equipe, en Ligue des Champions, les clubs doivent se plier au règlement très strict de l'UEFA.

Ce règlement stipule notamment que la chaîne ayant les droits de diffusion peut interviewer le sélectionneur et au moins un joueur d'un des deux clubs. Si jamais le PSG ne respectait cette règle, il se verrait infliger une lourde amende pouvant s'élever à plusieurs dizaines de milliers d'euros. #FC Barcelone