Beau joueur l'entraîneur marseillais ! Alors que beaucoup auraient sans doute cherché des excuses pour expliquer la défaite face au PSG, sans doute fatale dans la course au titre, l'Argentin ne s'est pas débiné devant la presse. Il s'est tout simplement excusé. Car sa tactique n'a pas fonctionné pour contrer les Parisiens. Respect Monsieur Bielsa ! « Le résultat est juste. Il y a eu une opposition de styles distincts. Et celui qui a pris le dessus, c'est le jeu de l'opposant », a expliqué Marcelo Bielsa. « Ce match s'est déroulé comme je l'avais imaginé. Le dispositif choisi a fait que mes joueurs n'ont pas été habilités à jouer le match. Sur le plan des individualités, ça a été mais pas le collectif », a encore expliqué l'entraîneur olympien.

Publicité
Publicité

En plus de reconnaître son erreur tactique, Bielsa a également tenu à féliciter le Paris Saint-Germain pour sa performance. « Le jeu du #PSG a été supérieur au style de jeu que j'avais projeté. Ce n'est pas le hasard et c'est pour cette raison que je n'ai aucune excuse ». Quelle attitude ! Digne des plus grands entraîneurs, serait-on tenté d'écrire…malgré la défaite. « Je crois que la clé du match est que nous n'avons jamais été à l'aise. Nous n'avons jamais réussi à imposer notre jeu et éprouvé les pires difficultés à neutraliser une quantité de passes de l'adversaire », a souligné l'entraîneur marseillais. Qui a encore insisté sur la faillite de la tactique mise en place, pour rappel un 3-3-3-1. « J'ai vu un niveau satisfaisant au niveau des individualités mais pas en ce qui concerne le dispositif. Le PSG a monopolisé le jeu à travers la conservation de la balle et chez nous, ça n'a pas fonctionné ».

Publicité

#Football

Un spectacle merveilleux dans le Vélodrome

Réaliste, Marcelo Bielsa sait que la première place sera très difficile à aller chercher. Mais il veut bien sûr continuer à y croire, malgré les cinq points qui séparent désormais l'#OM de Paris et les quatre de retard sur Lyon. « En fonction des points qu'il reste à disputer, on ne peut écarter aucune possibilité. Mais je ne peux pas ignorer l'importance du match de ce dimanche et les conséquences de ne pas avoir pris de points ». Enfin, la seule note positive pour Marseille ce dimanche soir, hormis le doublé de Gignac, aura été l'ambiance de folie présente dans le Stade Vélodrome. « C'est un spectacle merveilleux et je suis triste d'avoir déçu parce que la seule manière de ne pas décevoir, c'est d'offrir la victoire », a conclu le coach.