Nous y voici, plus qu'une fois dormir et la course la plus mythique de l’hexagone s'élancera de Compiègne vers Roubaix, faisant un heureux et beaucoup d'insatisfaits. Paris-Roubaix et ses pavés contribuant à l'admiration des fans de #Cyclisme, des supporteurs inconditionnels de la "petite reine", et démontrant toute la difficulté de ce sport, si souvent décrié.

Certes, les "affaires" de dopage sont légions, mais à côté des grands tricheurs il existe aussi, et tant mieux, de réels partisans du cyclisme propre, sans pour cela perdre de vue que cette discipline demande bien des efforts, et ce par tous les temps. Paris-Roubaix, cet Enfer, vaudra la peine d'être suivi. Les défections des anciens vainqueurs, que sont Tom Boonen (vainqueur en 2005, 2008, 2009 et 2012) et Fabian Cancellara (2006, 2010 et 2013) devraient nous valoir une course animée, mais surtout ouverte à un plus grand nombre de prétendants.

Des pavés d'un autre siècle

La Société du Tour de France, A.S.O., organisant l'épreuve veut maintenir l'aspect "vintage" du parcours, et ses fameux pavés d'un autre siècle. Pour le spectacle, rein de mieux, pour les coureurs et les machines, rien de pire. Mais c'est cela l'Enfer du Nord. Rallier le vélodrome de Roubaix (l'ancien, à ciel libre), par ces chemins à charrues, doit être pris comme l'absolue abnégation du coureur face aux éléments, aux contraintes du terrain. Car il en faut de la "chance" pour arriver au bout des 253,5 km de course, et être bien placé pour espérer déposer sur sa cheminée -ou dans la vitrine des trophées- le fameux pavé du vainqueur. Une 113è édition particulièrement ouverte, mais on peut estimer voir sur l'anneau roubaisien un nom connu, même si les seconds couteaux pourraient se sentir des ailes.

Wiggings, Vanmarcke, Van Avermaet les plus en vue

Même s'il vient de remporter pas moins de cinq courses -3 étapes des 3 Jours de La Panne, le GP de l'Escaut et surtout le Tour des Flandres- Alexander Kristoff doit être considéré comme l'un des coureurs à surveiller, à défaut d'être pointé comme le favori numéro 1. Sa puissance peut jouer un rôle, mais la météo influencera sa progression vers Roubaix, et un sol glissant ne pourra l'aider. D'autres "gros bras" viendront se placer, et on peut penser que Sir Bradley Wiggings fera de cette course un exemple du genre.

Mais attention, côté belge les Van Avermaet et Vanmarcke s'estiment en mesure de jouer les troubles fête, tout comme le Néerlandais Terpstra (vainqueur sortant), et son coéquipier Zdenek Stybar (double champion du monde de cyclo-cross). Une course ouverte, nous le disions, et pourquoi pas enregistrer un vainqueur surprise, comme ce fut le cas voici quelques années (2011) avec l'apothéose de Johan Vansummeren. Rendez-vous sur le coup de 17h pour connaître le nom du successeur de Niki Terpstra.

Pour consulter le tracé, c'est par ici !

Secteurs pavés:

Secteur 27 - Km 98,5: Troisvilles à Inchy (2.200 m - ***)

Secteur 26 - Km 105: Viesly à Quiévy (1.800 m - ***)

Secteur 25 - Km 108: Quiévy à Saint-Python (3.700 m - ****)

Secteur 24 - Km 112,5: Saint-Python (1.500 m - **)

Secteur 23 - Km 120,5: Vertain à Saint-Martin-sur-Ecaillon (2.300 m - ***)

Secteur 22 - Km 130: Verchain-Maugré à Quérénaing (1.600 m - ***)

Secteur 21 - Km 133,5: Quérénaing à Maing (2.500 m - ***)

Secteur 20 - Km 136,5: Maing à Monchaux-sur-Ecaillon (1.600 m - ***)

Secteur 19 - Km 149,5: Haveluy à Wallers (2.500 m - ****)

Secteur 18 - Km 158: Trouée d'Arenberg (2.400 m - *****)

Secteur 17 - Km 164: Wallers à Hélesmes (1.600 m - ***)

Secteur 16 - Km 170,5: Hornaing à Wandignies (3.700 m - ****)

Secteur 15 - Km 178: Warlaing à Brillon (2.400 m - ***)

Secteur 14 - Km 181,5: Tilloy à Sars-et-Rosières (2.400 m - ****)

Secteur 13 - Km 188: Beuvry-la-Forêt à Orchies (1.400 m - ***)

Secteur 12 - Km 193: Orchies (1.700 m - ***)

Secteur 11 - Km 199: Auchy-lez-Orchies à Bersée (2.700 m - ****)

Secteur 10 - Km 204,5: Mons-en-Pévèle (3.000 m - *****)

Secteur 9 - Km 210,5: Mérignies à Avelin (700 m - **)

Secteur 8 - Km 214: Pont-Thibaut à Ennevelin (1.400 m - ***)

Secteur 7 - Km 220: Templeuve (500 m - **)

Secteur 6 - Km 226,5: Cysoing à Bourghelles (1.300 m - ***)

Secteur 6 bis - Km 229: Bourghelles à Wannehain (1.100 m - ***)

Secteur 5 - Km 233,5: Camphin-en-Pévèle (1.800 m - ****)

Secteur 4 - Km 236,5: Carrefour de l'Arbre (2.100 m - *****)

Secteur 3 - Km 238,5: Gruson (1.100 m - **)

Secteur 2 - Km 245,5: Willems à Hem (1.400 m - **)

Secteur 1 - Km 252: Roubaix (300 m - *)